Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nurserie et salle de jeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Nurserie et salle de jeux   Lun 5 Oct - 10:38

Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Jeu 12 Nov - 22:10

Tiamarys avait fait monter le berceau dans la nurserie. Le bébé ne tarderait plus, elle sentait le poidsde l'enfant chaque jour davantage.



Berthelot et Jeannot avaient installé le berceau



Elle caressa son ventre en souriant.

Bientôt tu verras le jour mon bébé, tu grandiras et t'épanouieras dans cette pièce auprès de ta nounou et de ta soeur de lait.
J'ai hâte de voir ta frimousse mon bébé!
Seras tu un petit garçon ou une petite fille, fripon ou sage...


Tia sourit en imaginant un petit paillard...
Bientôt, bientôt elle saurait!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Mer 25 Nov - 17:55

Tia regarda Elie s'installer dans le fauteuil pour donner la têtée à sa petite Auréa.
Merveilleux spectacle...

Elle s'approcha d'Eloïse

Ne t'en fais pas ma douce, ta maman a suffisamment de lait pour vous deux, je te promets que ma gloutonne ne dévorera pas tout!

Elle caressa le visage de sa filleule tendrement.



Je te laisse prendre possession de ton nouveau royaume mon Elie, je dois allez préparer des dossiers pour Belrupt. A tout à l'heure les petites puces...

Elle embrassa le front de sa fille et sortit laissant Elienore et les deux nourissons.


Dernière édition par Tiamarys le Sam 9 Oct - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 28 Nov - 10:26

Elie jeta un regard circulaire dans la nurserie.

Parfait!

Elle était pleinement satisfaite de la présentation des lieux. Il lui avait fallu quelques jours pour s'organiser et agencer son nouveau domaine. A présent tout était en ordre.

Dans la grande pièce tout le nécessaire pour prendre soins des deux petites. Un grand fauteuil confortable pour les tétées, outils indispensable à ses fonctions.
Elle avait organisé les étagères, y plaçant des langes en grande quantité et du linge propre.
De l'autre côté de la nurserie, une table réservée aux changes et à la toilette quotidienne des demoiselles.
Elle tenait particulièrement aux mesures d'hygiène, convaincue que cela jouait un rôle important pour la santé des enfants et augmentaient leurs espérances de vie.

Nourriture saine, hygiène et propreté telle était sa devise.
Et puis surtout beaucoup d'amour. Elle sourit...de l'amour elle n'en manquait pas et adorait le donner.

La salle était accessible par deux portes, une donnant sur un escalier. L'autre desservait la chambre d'Auréa.
De cette chambre une autre porte donnait accès à sa propre chambre, qu'elle partageait avec Eloïse. De là une porte donnait elle aussi sur l'escalier. De cette manière, Elie pouvait se déplacer dans le château sans déranger sa filleule dans son sommeil. Suivant l'heure du jour ou de la nuit les portes de communication entre les pièces étaient ouvertes ou fermées.

Elle avait tout d'abord hésité à mettre les deux berceaux dans la même pièce. Finalement elle avait opté pour les séparer. Auréa avait sept mois de moins qu'Eloïse. Elle avait d'autres besoins et ses pleures auraient perturbés le sommeil de sa fille. A l'inverse Eloïse dormait moins, commençait à ramper, jouer et babillait beaucoup ce qui aurait également déranger le repos de la demoiselle du Perray.

Elle ramassa un jouet, le rangea et se dirigea vers la chambre d'Auréa, d'où provenait les premiers sanglots d'un estomac vide. (voir chambre d'Auréa)

La journée commençait, le soleil se levait à peine.


Dernière édition par Elienore le Sam 28 Nov - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 28 Nov - 13:58

La petite Eloïse se plaisait beaucoup chez sa marraine. Le vaste domaine cachait tant de surprises à découvrir. Dès qu'elle serait plus grande, elle se ferait un plaisir de l'explorer de fond en comble. Mais pour le moment, elle était encore trop petite pour penser à ce qui arriverait dans des années. Le présent lui offrait déjà une expérience des plus amusantes et instructives : l'exploration de la salle de jeux.
De toutes les pièces qu'elle avait visitées, c'était cet endroit qui lui plaisait le plus. La pièce était belle et spacieuse et il y avait une montagne de jouets rien que pour elle. Du moins, elle considérait qu'ils n'étaient rien que pour elle. Evidemment, il y avait aussi Auréa qui en profiterait mais Eloïse ne l'avait jamais vue jouer avec. Elle en avait donc conclu qu'ils lui étaient destinés à elle et à elle seule. De l'égoïsme ? Loin de là, mais quand on a sept mois, a-t-on réellement conscience des besoins des autres ? N'oublions pas que la notion de partage s'apprend au fil des ans. Eloïse en ferait l'expérience tôt ou tard.

La petite fille avait déjà récupéré une poupée la veille. Elle la tenait à bout de bras et ne se lassait pas de la regarder. C'était une belle petite dame de porcelaine dont la chevelure auburn tombait jusqu'a la taille. Son corps était vêtu d'une robe blanche à volants et elle était coiffée d'un chapeau de la même couleur orné d'une fleur et de quelques rubans. Son nom ? Eloïse était encore trop jeune pour lui en choisir un. Mais elle savait déjà que cette poupée ne la quitterait plus. Elle avait décidé avec une certitude à la seule portée des enfants qu'elles seraient de grandes amies, qu'un jour, elle aurait une robe aussi belle que celle de sa poupée et qu'ensemble, elles visiteraient le monde. Son imagination la faisait vivre des histoires fabuleuses dont elle avait le secret. C'était aussi pour ça qu'elle aimait tant la salle de jeux. Avec tous ces jouets colorés, la pièce facilitait l'évasion.

Sa mère était sortie de la pièce attirée par les pleurs d'Auréa qui réclamait sa nourriture. Le destin voulût que ce fût à cet instant qu'Eloïse remarqua le cheval à bascule posé dans un coin de la pièce. Elle ouvrit de grands yeux étonnés et émerveillés. Cette drôle de créature ressemblait traits pour traits à celles que montaient les adultes du domaine ! Il était vrai que le cheval était finement travaillé, chaque détail était sculpté avec précision. Seule la bascule sur lequel il était monté rappellait qu'il était fait de bois et non de chair.
Dans l'esprit de la petite fille, la réfléxion s'était mise en route. Elle avait souvent les adultes monter sur ces drôles de bêtes qui les emmenaient alors ailleurs, elle ne savait où. Elle se dit que si elle montait sur ce cheval-ci, lui aussi pourrait l'emmener parcourir le domaine, puis au delà de la forêt, jusqu'aux montagnes. Cette perspective lui plût tellement qu'elle ne put s'empêcher de poser sa poupée et de ramper jusqu'au cheval.

Arrivée près de la bête, elle posa ses mains sur la selle. Elle ne savait pas encore marcher, mais elle était déjà arrivée une ou deux fois à se dresser sur ses deux jambes en tenant quelque chose. Jamais en étant seule, comme c'était le cas maintenant. Sa mère ou sa marraine se trouvaient habituellement à côté d'elle. C'était une première aventure en solitaire.
Prenant appui sur la selle, Eloïse posa ses pieds sur la bascule. Le cheval tangua légèrement. La petite fille essayait de faire passer ses jambes sur le dos du cheval. Elle en leva une, mais l'animal était trop haut. Poussant des gémissements de protestation, elle insista jusqu'a faire tanguer le cheval de plus en plus. Et ce qui devait arriver arriva. Le pied qui prenait appui sur la bascule glissa, ce qui fit lâcher prise aux mains. Et Eloïse se retrouva étendue sur le dos, par terre.

Sa respiration s'accéléra. Elle n'avait pas réussi à monter et était tombée. Elle en conclut donc que le cheval ne voulait pas d'elle pour cavalière et cette idée la rendait triste, si triste qu'elle ne put s'empêcher de sangloter bruyamment. De plus, une douleur s'éleva dans son dos à l'endroit où elle était tombée. Eloïse n'avait jamais ressenti ça et cela ne lui plût pas du tout. Un hurlement arriva accompagnant les pleurs.
Etendue sur le sol, la petite fille ne cessait de pleurer et de hurler de toute la force de ses petits poumons...
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 28 Nov - 15:11

Elle revenait d'une petite promenade à l'extérieur, la première depuis la naissance d'Auréa. L'air frais lui avait fait le plus grand bien. Les arbres du parc avaient pris leur apparence hivernal. Nus et décharnés à l'exception des grands sapins qui bordaient le domaine.

Elle avait aperçu Blanche qui ramassait des chataignes, sans doute qu'Eulallie leur servirait sa fameuse dinde aux marrons....Ou un gâteau peut-être.
Tia la gourmande était de retour.

Elle prit tout naturellement le chemin de la nurserie où elle savait qu'elle trouverait Elie et les filles. Elle avait hâte de serrer dans ses bras les petites filles.

Montant le grand escalier elle ne tarda pas à entendre des pleurs, des cris venant de la pièce.
Que diable se passait il donc...

Elle termina la montée des marches en courant et poussa la porte rapidement.
Sa filleule allongée sur le dos hurmlait à plein poumons. Un rapide coup d'oeil vers le cheval à bascule et elle comprit. Le friponne avait profité de l'absence de sa maman pour tenter LA grande expérience.

Elle alla prendre la petite Eloïse dans ses bras et l'embrassa sur le front.


Hé bien petite demoiselle, à quoi joues tu donc?

Elle regarda la fillette sous toutes les coutures, rien de grave, mais elle aurait un joli bleu dans le dos.

Oh ma puce, ta maman va être paniquée à l'idée de t'avoir laissé seule même quelques instants.
Attends mon puce, ne pleure plus, marraine va arranger ça!


Elle calina la petite de peyrac tout en allant dans la pièce à côté où Elienore nourrissait sa gloutonne.

Elie, ce n'est rien, ta fille a décidé d'explorer le vaste monde de la nurserie, elle a du tomber quand je suis entrée elle hurlait.
Je vais lui chercher un onguent doux à base de plante pour son dos. Ne la cherche pas.


Tia s'approcha et embrassa tendrement le petit crâne duveteux de sa fille.

Régales toi ma douce, maman revient!

Un clin d'oeil à son amie, et elle partie vers la tour Nord, Eloîse dans les bras...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 28 Nov - 23:15

Elienore passa de la nurserie à la chambre d'Auréa.
La pouponne venait de se réveiller et les sanglots affamés n'allaient pas tarder.

Attrapant le hochet au passage, elle se pencha au-dessus du berceau.


Dès sa naissance, Elie avait fait confectionner et graver, au prénom de sa filleule, cet hochet en argent.
Eloïse avait reçu exactement le même à sa venue au monde. Les petites clochettes avaient toujours fasciné sa fille et elle espérait bien que cela produirait le même effet sur Auréa.


Bonjour jolie demoiselle.
Tu as bien dormi ma mignonne?


Elle fit teinter les clochettes ce qui capta le regard ravi de la petite fille, lui faisant oublier sa faim pour quelques instants. Juste le temps de la faire patienter afin de la ramener dans la nurserie pour la tétée.

Elie tendit les bras pour prendre le bébé. Un bruit se fit entendre dans la pièce voisine, aussitôt suivi de hurlements. Elle s'y dirigeait déjà, inquiète d'entendre sa fille hurler, quand Tia entra.

Eloïse était tombée en voulant escalader le cheval à bascule et Tia l'emmenait pour la soigner. Totalement rassurée, sachant Eloïse entre de bonnes mains. Elle reporta son attention sur la petite qui ne trouvait plus aussi amusant son hochet et qui commençait sérieusement à réclamer sa pitance. Elle retourna dans la nurserie



Revenue dans la nursery. Elie, Auréa vagissante dans les bras, regarda son amie quitter la pièce avec son Eloïse.

Elle s'installa confortablement dans le fauteuil et commença à allaiter le bébé.

Elienore n'était pas très contente d'elle même. Elle avait sous estimé les capacités de sa fille.
Au domaine, elle se reposait sur le fait que leur chienne Belle suivait Eloïse comme son ombre et aboyait au moindre danger. Ici pas de Belle, elle se devait d'être plus attentive à la sécurité des enfants.
D'ici quelques semaines, Eloïse se mettrait debout de plus en plus facilement. La petite étant curieuse, elle allait très vite se déplacer en se tenant puis sur ses deux jambes, pour explorer son univers. L'incident d'aujourd'hui le démontrait très clairement. Il fallait trouver une solution pour que l'une soit en sécurité pendant qu'elle s'occupait de l'autre et vice versa.

Elle sourit à Auréa dans ses bras.


Toi aussi tu me causeras des frayeurs comme ta sœur de lait?
Pour le moment tu t'en moques, ma toute belle.
Tout ce qui te préoccupe c'est de manger, d'avoir tes petites fesses sèches et de bien dormir.


Auréa lâcha son sein et sembla l'écouter ce qui fit sourire davantage la nourrice.

Je vais avoir bien du plaisir avec deux petites « monstresses » dans votre genre.
Ne penses pas que vous pourrez tout faire...non non non ma demoiselle...


Elle déposa un baiser sur les petits cheveux soyeux.

Allons, je crois qu'il est temps de changer tes langes.
Tu ne sens pas la rose.


Les mois, peut être même les années à venir risquaient d'être mouvementées mais cela n'effrayait pas Elie.
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 29 Nov - 12:10

Tia entra dans la nurserie, tenant toujours l'adorable Eloïse. Le gros chagrin de cette dernière s'était vite estompé, et elle calinait sa poupée.
Tia sourit.

Coucou mon Elie. Je te rapporte ta fille. Rien de grave, le bobo est passé.

Elle posa la petite sur un tapis épais au milieu des jouets.

Je te laisse avec les filles mon Elie, je dois rejoindre Pail. Bon courage

Elle rit, embrassa Auréa tendrement et sortit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Auréa



Nombre de messages : 83
Age : 27
Localisation : bourg en savoie
Date d'inscription : 05/10/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 29 Nov - 20:07



Miammmmm...C'est qu'elle se régalait! Le lait de sa nounou était nourissant et bientôt elle serait assez grande pour jouer avec Eloïse.
Elle avait bien remarqué que sa copine faisait déjà plein de choses...Bien plus qu'elle.

Elle suivit du regard sa maman et savoura le baiser.

"Il est où papa...Tu vas où maman? Dis nounou, j'ai encore faim!!!...Pourquoi personne ne comprend mes gazouillements!


Elle fronça les sourcils et commença à chouiner, elle avait sommeil, elle voulait dormir...Nan elle voulait ramper comme Eloïse d'abord!!
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Lun 30 Nov - 20:10

Suite à l'accident d'Eloïse, Elie avait longuement cogité. Certes il y avait eu plus de peur que de mal mais toutefois la leçon avait porté. La sécurité des petites était primordiale.

Quelques jours après l'incident, les filles étant au lit pour leur sieste, elle les avait laissées à la garde de Jeanne.

Elie se rendit au village et se dirigea vers l'atelier d'un menuisier. Elle lui expliqua ce qu'elle souhaitait exactement et l'artisan lui promit de réaliser sa commande le plus rapidement possible. Il la ferait livrer à Aubiat.

Elle avait reprit la route du fief pleinement satisfaite.

Auréa dormait toujours alors qu'Eloïse gazouillait joyeusement dans son berceau.


Tu veux ton goûter ma chérie?
Eulallie à préparé une belle compote de pommes.


Elle prit sa fille dans ses bras et la ramena dans la nurserie.
La petite se tenait parfaitement assise maintenant et commençait à manger d’autres choses que le lait maternel. Elienore l’installa dans la petite chaise en bois.





Mmmm c’est bon…

Cuillère après cuillère sa fille avala toute la compote.

Je crois que j’entends Auréa se réveiller.
Tu viens voir avec maman.
Après tu pourras jouer avec ta jolie poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Mer 2 Déc - 21:54

Quelques jours s'étaient écoulés depuis l'incident du cheval à bascule. La blessure d'Eloïse n'était déjà plus qu'un souvenir. Marraine Tia s'était occuppée d'elle, avait séché ses larmes et l'avait soignée avec ses plantes magiques. Depuis, la petite fille n'avait pas essayé de remonter sur le cheval. Elle ne l'avait pas oublié pour autant. Tant qu'elle n'aurais pas compris pourquoi il n'avait pas voulu d'elle comme cavalière, elle ne lâcherait pas l'affaire. Têtue cette gamine diront certains...

Pour l'heure, la petite fille était en train de dormir tranquillement et était partie dans ses rêves. Si quelqu'un s'était penché au dessus du berceau pour la contempler, il aurait pu observer les mimiques de son visage qui allaient du léger froncement de sourcils au gémissement discret, il aurait également pu entendre sa calme respiration et admirer la poupée qu'elle serrait dans ses bras et qui pour l'heure était toujours sans nom. A quoi pouvait donc rêver la petite fille ? Une question vouée à rester sans réponse, elle n'avais pas encore l'usage de la parole pour le raconter.

Enfin, la petite fille fut réveillée par le bruit de la porte qui s'ouvrait. Quelqu'un entrait dans la pièce. Lorsqu'elle reconnût sa mère, Eloïse se mit à gazouiller joyeusement et elle tendit les bras pour que sa maman la soulève. Celle-ci la fit ensuite s'asseoir dans un drôle de siège en bois. Ouille ! Qu'est-ce que c'était que ça ? C'était vraiment très inconfortable. Le bois lui faisait mal et ses jambes pendouillaient dans le vide, elle n'aimait pas ça du tout.
Eloïse tenta de se dégager de cet horrible siège mais la tablette devant elle lui comprima le ventre. Elle cessa alors de gigoter et commença pousser des gémissements. Au moment où ils allaient se muer en pleurs, sa maman déposa devant elle un bol rempli d'une étrange substance qui dégageait un délicieux parfum. Mmmh... et ça avait bon goût en plus. Compote de pommes... elle allait retenir ce nom !

Après ce bon goûter, sa mère s'en alla lever Auréa, sa fille dans les bras. Sa soeur de lait réclamait peut être aussi sa pitance..
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Ven 11 Déc - 10:57

Le temps passait...Trop vite parfois au goût d'une maman.
Auréa avait déjà 8 mois, Eloïse allait sur ses 15 mois...

Les fillettes grandissaient à vue d'oeil sous l'oeil protecteur d'Elienore.



Ce matin là, Tiamarys entra sans bruit dans la nurserie. Elie était assise à même le sol sur un gros tapis de laine, les petites à ses côtés.
Auréa ne quittait plus son doudou qui la suivait partout au grand désespoir de Jeanne, qui tentait vaille que vaille de lui prendre quelques heures le temps de le faire nettoyer.
Mais la chipie ne l'entendait pas de cette oreille. Elle serait son doudou avec force conviction et un amour à tout épreuve.

Elle tenait assise à présent, commençant même à ramper afin d'aller jouer avec sa soeur de lait ce qui ne faisait que plus de travail pour son amie qui avait prit en charge Auréa en plus de sa fille.
Tia sourit en entrant. Le spectacle était magnifique et elle alla s'installer elle aussi sur le tapis.

ah mon Elie, les filles sont elles sages?

Elle attrappa sa petite puce et la serra tendrement pour un gros câlin. Comme elle aimait ce petit bout de femme, mélange de l'amour qui les unissait Pail et elle.
Elle embrassa aussi sa filleule, Eloïse était adorable, ne quittant plus la poupée qu'elle lui avait donné quelques mois plus tôt.

Dis mon Elie, c'est bientôt la Noël...Il va falloir préparer quelque chose pour les filles.


Dernière édition par Tiamarys le Sam 9 Oct - 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 12 Déc - 11:02

Deux ou trois semaine après sa visite chez le charpentier du fief, un gros colis avait été livré dans la nurserie.

Aidée de Jeanne, Elienore avait installé le "garde-fou" des petites.




La première utilisation avait fait retentir des hurlements dans toute la demeure.
Eloïse avait détesté se retrouvé cernée par des barreaux, mettant un sérieux frein à sa curiosité d'exploration.
La nurserie avait retentit de ses cris. Malgré les grosses larmes qui roulaient sur ses joues rouges déchirant son cœur de maman, Elie n'avait pas cédé.
Finalement au bout de quelques jours, sa fille avait bien comprit que rien ne changerait et avait pris le parti de s'accommoder de cette "cage". Elle y trouva même un certain intérêt en constatant que les barreaux lui permettaient de se lever seule et de marcher.
Il n'y avait plus eu d'accidents.


Les mois avaient passé, vite...très vite.

Eloïse n'avait plus grand chose du nourrisson, elle était devenue une jolie petite fille qui ressemblait beaucoup à sa maman. Mêmes boucles brunes, mêmes yeux verts dont seule leur forme différaient. Quand à la bouche, parfois boudeuse, elle était sans contestes celle de son papa. Elie attendait avec une certaine impatience ses premiers mots, elle rêvait d'entendre "maman".

La petite Auréa aussi poussait en devenait une belle demoiselle. Elle venait de découvrir à 8 mois la capacité de se déplacer à quatre patte et par la même occasion les joies du "garde-fou".

Elienore était très fière des petites, tout autant d'Auréa que de sa propre fille. Elle les aimait sans différences, se montrait aussi affectueuse ou sévère suivant le cas avec l'une ou l'autre. Pour son plus grand bonheur, les filles s'entendaient bien et c'était un vrai plaisir de les voir jouer.

Cette matinée était d'ailleurs consacrée aux jeux quand Tia fît son apparition dans la nurserie. Elle y venait chaque jour y passer du temps. Elienore sourit à son amie.


Bien entendu que les filles sont sages.

Câlins et baisers distribués, Tia revint vers elle.

J'allais justement t'en parler aussi.
Elles sont encore trop petites pour la fabrication des décorations.
Mais je pense qu'une petite visite à Eulalie pour une dégustation de biscuits avec un bon verre de lait serait la bienvenue.


Sourire entendu à Tia. Eulalie adorait Auréa et la petite le lui rendait bien.

Et puis nous pourrions aussi envisager quelques présents pour la Noël.
J'ai quelques idées.


Elie et Tia se lancèrent dans une conversation où les mots "cubes en bois", "poupées" et autres jouets se retrouvaient fréquemment.
Les filles se remirent à jouer sans plus s'occuper de leurs mamans respectives, qui malgré leurs échanges verbaux gardaient un œil vigilent.
Revenir en haut Aller en bas
Jeanne

avatar

Nombre de messages : 58
Age : 30
Localisation : fief de Condat
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 12 Déc - 11:06

Jeanne frappa doucement pour annoncer son entrée dans la nurserie au cas ou les petites demoiselles soient en sieste.
Elle entra et sourit à Elienore; Cette dernière bien qu'étant la nourrice de la petite Auréa restait une grande amie de la dame d'Aubiat et de Condat et à se titre était plus un membre de la famille qu'un membre du personnel.

Bonjour dame Elie, dame Tiamarys, je venais vous prévenir que le sapin est installé au petit salon et qu'on n'attends que vous et les petites pour le décorer.

Jeanne sourit avant de prendre sa petite demoiselle dans ses bras.

Je vais descendre damoiselle Auréa.
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Sam 12 Déc - 11:11

Tia sourit à Elie

En effet, l'idée du goûter est excellente et justment Eulalie se plaignait de ne pas voir assez les petites.

Jeanne fit son entrée dans la pièce tout sourire

Oui j'étais justement venue avertir Elie. Nous te suivons Jeanne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 13 Déc - 17:51

Elie ramassa Eloise pour la porter. Bien que sa fille marchait très bien, descendre les escaliers était encore un exercice bien trop dangereux.

La douce Jeanne avait déjà prit en charge Auréa.


Je vous suis avec plaisir.
La décoration de sapin est une activité que j'adore et je suis certaine que les filles apprécieront tout autant.


Le groupe de femmes s'engagea dans le grand escalier pour rejoindre le petit salon.
Elie sourit en pensant qu'un petit mâle serait le bienvenu. Le fief d'Aubiat devenait un vrai gynécée, ce qui ne devait pas être du goût de l'ours Condat. En y réfléchissant bien chez elle aussi il n'y avait que des femmes, elle allait songer à faire un petit frère pour Eloïse
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 10 Jan - 16:29

L'hiver était terriblement froid et rigoureux. La neige tombait sans discontinuer, rendant les paysages auvergnats d'un blanc immaculés.
Des rafales violentes de vent glaçaient les habitants et allitaient les plus faibles.

En ce levant ce matin là, elle avait été prise d'un étrange mal, une prémonition lui annonçant une sale journée.
Son époux avait du se rendre au couvent, il lui manquait déjà depuis des jours, elle alla donc à la nurserie voir sa fille, Elienore et la petite Eloïse.

Une douce flambée réchauffait la pièce. Auréa était couchée dans son petit lit. Etrangement calme.
Tia s'approcha et sourit en voyant le visage poupin de sa petite merveille.
Elle glissa un doigt sur sa joue satinée et recula immédiatement.

Sa fille était brulante de fièvre.

Tiamarys pâlit et prit Auréa dans ses bras. La petite du perray, âgée de deux ans semblait si légère soudain.

Mon ange? Mon petit coeur? Maman est là...Que tu es chaude! Tu as mal quelque part?

Elie n'était pas là. Margault sommeillait sur un fauteuil et se leva d'un bon.

Madame?

Tiamarys commencait déjà à dévêtir son enfant.

Margault va me faire chauffer de l'eau et fait ammener un baquet. Je vais tenter de rafraichir Auréa. Elle est brulante.

La petite servante partie affolée en direction de la cuisine.
En cet instant, Tia se sentait si seule, qu'une furieuse envie de pleurer lui brulait les yeux.

Aristote, je vous en prie, ne me prenez pas ma fille, ne me prenez pas non plus mon époux. Il me manque tant! J'ai tant besoin de lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Auréa



Nombre de messages : 83
Age : 27
Localisation : bourg en savoie
Date d'inscription : 05/10/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 10 Jan - 16:40

Elle avait chaud...Son corps la brulait de partout. De gros boutons rouges apparaissait sur son visage, son thorax et ses membres...

Maman...Foif...J'a chaud..

Elle avait très mal à la gorge et toussait beaucoup. Une toux rauque et pénible.

Maman...Bobo là...

Elle ouvrit sa bouche et laissa voir une gorge très rouge, enflammée.

Elle renifla avant de s'essuyer le nez dans sa manche;

Bobo maman...
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Dim 10 Jan - 16:53

Tia sentit son coeur se serrer.
Elle regarda sa fille. Ses yeux étaient brillants de fièvre, entourés de rouge et larmoyants.
Son nez coulait...

Ce n'était pas possible, elle ne voulait pas...Ce n'était pas possible...Pas ça...
Pourtant, elle reconnaissait cette satanée maladie.
Elle devait isoler sa fille chérie. Elie et Eloïse devaient éviter le domaine...


Margault...Cours à l'aubépine et fait prévenir dame Elienore de ne pas venir avec Eloïse...
Auréa est malade, très malade. C'est la rougeole...
C'est très contagieux.

Je vais rester veiller ma fille, tu apporteras les repas et ce dont j'aurais besoin derrière la porte.


Elle regarda Margault sortir en toute hâte en se signant. Elle l'entendit murmurer une prière.

Je suis là mon bébé, maman reste auprès de toi.

Elle appella Margault.

va dire à Louise d'aller me chercher des baies de génévrier, du thyl, de la bourrache, mon sirop aux coquelicots, de la mauve et du miel...Ah et que j'ai de l'eau chaude toujours

Elle baigna rapidement sa fille dans le bain, l'essuya doucement avant de lui remettre une chemise propre.

Voilà ma toute belle. Il faut te recoucher maintenant. Maman va te donner des petites choses à boire et à manger.
Attends ou est ta timballe?


la timballe trouvée, Tiamarys la remplit d'un infusion de thym et de mauve...

Bois mon coeur. Regarde comme c'est bon.

La petite grimaça mais bu.

Maintenant du bon sirop. Regarde comme c'est bon, c'est comme les gâteaux d'Eulalie.

Tiamarys tremblait. C'était un cauchemar. Tout allait très bien et d'un coup son univers s'effondrait.
Son mari chez les moines, sa fille malade...Mourante...

Tiens mon bébé, prends un peu de miel ça fera du bien à ta gorge ma douce.

Tia s'installa près du lit de sa fille et lui caressa les cheveux la regardant s'endormir doucement.
Elle lui conta une histoire de princesse, tandis que de grosses larmes coulaient sans bruit sur ses joues...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Mer 3 Fév - 17:16

Des jours avaient passé, s'apparentant presque à des semaines, mais Auréa était sauvée.
Sa guérison avait coïncidé avec le retour de Paillard. Son époux avait quitté le monastère après moults réflexions et était rentré au domaine pour la plus grande joie de sa femme et de sa fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   Ven 19 Fév - 19:02

Elienore était de retour à Aubiat pour son plus grand plaisir.
Sa nouvelle demeure demandait encore beaucoup d'aménagements et Bertrande était épouvantable.
C'est donc avec un énorme soulagement que la nounou réintégra la nursery pour s'occuper des jumeaux.

Une autre ne se tenait plus de joie depuis qu'elle savait qu'elle revenait vivre au château. Son Eloïse était plus qu'heureuse de retrouver sa compagne de jeux, sa presque sœur, Auréa l'ainée des enfants du Perray.

Elie entra d'un pas décidé dans la grande pièce, rien n'avait vraiment changé depuis son départ à cause de la rougeole d'Auréa. Mais maintenant que les petits étaient là eux aussi il faudrait réaménager la nursery.

Les deux petites filles, sensiblement du même âge à 6 mois près, pourrait partager la même chambre, Il suffisait d'ajouter un lit dans la chambre de la demoiselle du Perray. Auréa avait soufflé ses trois bougies et Eloïse en avait trois et demi.
Les deux coquines faisaient de moins en moins souvent la sieste l'après midi, la salle de classe allait bientôt pourvoir servir. Il était bien temps de leur inculquer quelques règles de savoir vivre surtout pour Auréa qui devait se conduire selon sa condition. Ce qui ne voulait pas dire qu'Eloïse échapperait à cet enseignement. Elie avait bien l'intention d'élever sa fille comme une noble demoiselle, même si elle n'avait pas de titre.

La nursery pouvait rester telle qu'elle était, elle avait été aménagement de manière à être pratique et utile. Il n'y avait donc aucune raison de faire des changements.
Même constat pour sa propre chambre.

En somme il suffisait d'aménager la chambres des bébés ce qui ne serait pas très difficile. Il y avait une pièce inoccupée de l'autre côté de sa chambre, elle ferait très bien l'affaire.

Pendant que les grandes feraient leurs exercices ou joueraient dans la nursery , Elle pourrait s'occuper pleinement des petits.


Ce n'est quand même pas quatre enfant qui vont avoir raison de moi.
Un peu d'organisation, une grande dose de patience et tout ira bien.


Elienore, confiante en l'avenir, sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nurserie et salle de jeux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nurserie et salle de jeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de jeux
» idées couleur peinture coursive salle de jeux
» SALLE DE JEUX
» salle de jeux
» salle de jeux de mes garçons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: Tour Est :: Nurserie-
Sauter vers: