Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Semaine 2 Barbiers et chirugiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 43
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Semaine 2 Barbiers et chirugiens   Lun 8 Fév - 16:34

Initialement le barbier est affecté aux soins corporels : rasage, coiffage, tonsure des clercs.
Mais en 1215, Innocent III prend la décision définitive de laisser exclusivement aux laïcs le soin de guérir et de réparer les corps.
Dès lors, la pratique médicale se professionnalise et les chirurgiens vont progressivement se dissocier des médecins qui sont perçus par le peuple comme
les garants du savoir, du fait de leurs longues études universitaires.

Les chirurgiens se divisent en deux corporations bien distinctes : les barbiers et les chirurgiens.

À Strasbourg dès le XIIIe siècle certains artisans médicaux appartenant à une élite plus instruite et mieux formés portent le nom de chirurgicus.
Ce sont les premiers chirurgiens laïcs de la ville.

Dans la hiérarchie médicale, le chirurgien vient avant le barbier mais après le médecin.
Les chirurgiens abandonnent vite les petites besognes aux barbiers : ouvrir les abcès, pratiquer la saignée, appliquer les ventouses, soigner les plaies superficielles et les traumatismes légers (luxation) ainsi que les affections cutanées.

Les barbiers sont aussi amenés à poser des pansements ou autres compresses et sont reconnus pour pratiquer des actes de chirurgie sur des plaies non-mortelles.
L'enseignement du barbier est basé sur l'apprentissage.
Ainsi à Paris tout postulant barbier commence comme apprenti avant de devenir valet (ouvrier) et pour finir maître après un examen.

À titre de comparaison, on estime qu'il faut 6 à 8 ans d'études (à la fois théoriques et pratiques) à un chirurgien pour devenir bachelier et 8 à 12 ans pour devenir maître !

Une licence sanctionne les années d'études du chirurgien et l'autorise à exercer son art : petite chirurgie, chirurgie lourde, traitement des traumatismes
comme les réductions de fractures, opérations des tumeurs comme les écrouelles.
N'oublions pas que le but de ces hommes était de faire de leur mieux pour sauver leurs frères d'armes :
ils semblaient assez peu nombreux et l'ouvrage ne devait pas manquer !

En temps de paix, ces professionnels de la santé, au même titre que les artisans, sont regroupés dans une corporation.
À Paris barbiers, chirurgiens et médecins possèdent leurs propres corporations.
Parfois comme à Strasbourg, ils sont regroupés avec d'autres corps de métiers.
Ainsi la tribu de la Lanterne regroupe les marchands de graines, les meuniers, les négociants en farine, les fabricants d'amidon et pour finir les barbiers
(Scherer) et les chirurgiens (Chirurgius) ! À ce titre, les barbiers comme tous les autres artisans sont astreints à différentes corvées :
gardes de nuit, piquets d'incendie, etc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Semaine 2 Barbiers et chirugiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oisillon d'une semaine environ
» Un petit Border dans 2 semaine
» 3 semaine sans manger!
» je dois m absenté une semaine
» Nouvelles des bébés paddas d'une semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: programme troisième année médecine-
Sauter vers: