Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Obsèque de paillard (février 1458)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 16:50



Le cerceuil était là, au pied de l'autel.
Tiamarys était pâle, de larges cernes creusaient le dessous de ses yeux mais elle restait digne.
Elle ne pleurait plus, elle avait versé toutes les larmes de son corps et se sentait vide, sèche...

Elle regarda ses enfants. Auréa pleurait en silence, ses enfants étaient si malheureux aussi. Elle avait le coeur en miette de les voir dans cet état. Arnaut se tenait droit, regardant autour de lui, presque indifférent tandis que sa jumelle fixait le cerceuil, les yeux secs.

Tiamarys soupira. La vie avait été très généreuse, elle lui avait fait connaitre plusieurs années de pur bonheur auprès de paillard. Elle l'avait aimé plus que tout, que sa vie même. Elle avait stupidement cru que leur bonheur durerait toujours...Hélas, ce mot n'avait plus le même sens à présent.

Elle regardait à présent une boite en chène qui contenait tout ce qu'il restait de son époux...

Elle se tourna vers son amie Elie. Elle aussi avait connu la perte d'un époux...
Tia regarda Florence qui ouvrait son livre des vertus.

Elle serra la main de ses enfants et écouta le début de la cérémonie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ginie

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 17:08

Ginie avait fait la route depuis saintes, pour venir soutenir son amie dans cette nouvelle épreuve. Elle était épuisée, mais se précipita à l'auberge, se débarbouilla et se rendit aussitôt au chateau.
Arrivée dans la large cours, elle se dirigea vers la chapelle.
Elle poussa la porte et aperçu aussitôt, Tia et les enfants se recueillant devant le cercueil.
Elle s'avança, se signa et alla se placer à distance respectable.
Elle croisa le regard de Tia, lui répondant d'un signe de tête en guise de soutien.


Dernière édition par Ginie le Mar 18 Mai - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 17:09

Les rangs de l'église étaient clairsemés, la famille et les amis proches étaient assis au premier rang. La cérémonie se faisait en petit comité.
Florence, vêtue d'une soutane et d'une écharpe de cérémonie, alla s'installer derrière le pupitre. Elle
se tourna vers l'assemblée et dit:


Mes biens chères sœurs, mes bien chers frères, l’homme fait de terre et d’eau est par nature attiré par le centre de la terre, mais l’amitié vrai élèvera son âme et si elle est digne de rejoindre le seigneur elle ne s’enfoncera pas comme le corps vers le feu des enfers mais au contraire elle trouvera sa vrai nature qui est de s’élever vers notre seigneur.

Après ces paroles elle se tourna vers le cerceuil et dit.

Après tous nos regards qui ont croisé le sien, qu’il puisse enfin voir le tiens seigneur.
Seigneur ne détourne pas ton regard de notre ami.
Après l’amitié qu’il a reçu et qui a guidé sa vie, accorde lui l’amitié ultime qu’est la tienne Seigneur.
Seigneur ne détourne pas ton regard de notre ami.
Après les peines et les larmes qui ont obscurci sa vie, illumine sa route pour l’éternité.
Seigneur, nous tournons vers toi nos espoirs à l’heure où disparait le corps de l’ami qui nous est cher.
Accorde-nous l’espérance de le revoir auprès de Toi pour les siècles des siècles.
Amen
Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 17:24

Au pied du cercueil se trouve un panier en osier où chacun déposerait si il le souhaite un présent. Le contenu de cette corbeille sera destiné aux necessiteux. Il y avait déja un médaillon d’Aristote et trois fruits. Florence reprit la parole:


Frères, si nous sommes ici, c'est pour entourer de notre amitié une famille qui est dans la peine. C'est aussi pour nous rappeler que Dieu se souvient de tout ce qu'il y a eu de bien dans la vie de notre soeur et de lui demander de lui faire bon accueil.

Florence descendit de l'autel et se dirigea vers le cerceuil afin d'allumer les cierges tout autour. Une fois le dernier allumé elle regarda le cercueil et dit:


L’Amitié est la lumière du monde c’est la flamme qui réchauffe notre cœur.
Quelle éclaire maintenant la route de Défunt, qui la conduise maintenant au Royaume de Dieu.
Défunt, nous déposons cette croix aristotélicienne sur ton cercueil.
Que cette croix soit pour toi signe de salut et de vie éternelle.



Aprés ces quelques paroles Florence invita l'assemblée à se lever et à défiler devant le cercueil pour rendre un dernier hommage en offrant quelques présents.


Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 17:31

Tiamarys s'approcha la première du cerceuil. Elle passa le bout des doigts sur le bois froid et impersonnel. Elle soupira et déposa la bourse de Paillard. Elle l'avait remplis d'écus, espérant que le Très-haut accueillerait son époux malgré tout.
Elle avait pardonné et esperait que là-haut, tout serait pardonné aussi.

Tiamarys déposa sur le cerceuil un parchemin ou elle avait écrit.

"Repose en paix mon amour...
Je vais vivre pour nous deux"

Elle se signa et alla se rasseoir auprès de ses enfants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ginie

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 17:36

Ginie ne quittait pas son amie du regard. Elle vit à quel point elle était affaiblie et pâle, alors qu'elle s'avançait vers le cercueil. Elle la regarda déposer une bourse ainsi qu'un parchemin sur la dépouille de son époux. Ginie se leva et s'avança elle aussi, déposa une bourse et un sac de noix, se recula et pria pour l'âme de Paillard.
Revenir en haut Aller en bas
lesmoutonsbleus

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:12

Suite à un pigeon de son amie Tia, elle arriva en grande hâte au fief.

La dernière fois qu'elle était venue c'était pour leur mariage. C'est le vague à l'âme qu'elle pénetra dans la chapelle.

Elle se signa, puis voyant que la cérémonie avait commencé, elle s'avança dans l'allée qui menait près du cercueil de Paillard.

Elle regarda son amie, et les enfants, puis déposa aussi une bourse avec des écus.

Toute la tristesse et le désespoir se lisaient sur la famille, elle aussi venait de perdre son mari depuis près de temps, alors qu'ils étaient mariés depuis deux mois.

Elle laissa sa place après avoir touché des doigts le cercueil, et ne put s'empécher de serrer fort son amie, ainsi que les enfants.

Puis elle alla s'asseoir sur un banc prier Aristote pour que Paillard repose en paix, et aussi qu'il donne la force nécessaire à Tia et les enfants pour cette dure épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Eulalie*

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:20

Elle ne vivait plus depuis la terrible nouvelle.
Son petit, celui qu'elle avait élevé comme un fils était repartit vers son créateur...
Elle avait beau n'être qu'une domestique, que la cuisinière, elle n'en demeurait pas moins la mère nourricière du petit Eudes.

Elle s'approcha du cercueil au milieu des invités et alla embrasser le bois.

Puisses ton âme être en paix mon petit. Je prendrais soin de tes enfants et de ta veuve, foi d'Eulalie!

Elle déposa une vieille broche dans le panier. C'est pas qu'elle était bien riche...Mais c'était son petiot tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:24

Une fois les fidèles assis, Florence retourna sur l'autel face au cerceuil:


Paillard, nous déposons ces présents sur ton cercueil, signe de notre amitié, signe de notre prière, signe de notre cœur.

Florence s'adressa alors à l'assemblée:


Cet enterrement nous rappelle plusieurs choses :
Le souvenir d'un Ami aristotélicien qui vient de nous quitter. D'un homme qui avait une histoire, unique, avec Dieu. Qui était entouré de tendresse par Dieu. Qui a fait, ou non, l'expérience de cette tendresse.
Nous voici nombreux dans cette chapelle, autour du Défunt, pour prendre conscience de ce lien d'amour qui l'a toujours uni à Dieu, qui unit Dieu à chacun de nous, à tout instant.
La mort viendra pour chacun de nous. Pour les uns tôt, pour les autres plus tard. Pour les uns dans leur jeunesse, pour d'autres dans leur vieillesse.
Le Seigneur nous prévient : "Soyez prêts, soyez toujours prêts car vous ne savez ni le jour ni l'heure".
Notre présence ici est prière. Comme le bon larron, nous invoquons Aristote afin qu’il mesure les péchés de notre frère pour que le seigneur la reçoive en son Paradis.

Laissons maintenant ceux qui l’on connu parler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
deedee

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:27

Deedee avait chevauché durant de longue journée malgré son état. Elle avait appris pour son amie et professeur et voulait etre pres d'elle pour la soutenir et lui montrer qu'elle pouvait compter sur ses amies dans ce terrible moment.

Arrivant devant la chapelle, Deedee s'empressa de descendre de cheval, aussi rapidement que son état le lui permettait et rejoignit la chapelle silencieusement. La cérémonie avait déja commencer et la jeune femme pesta contre la lenteur de son cheval qui l'avait fait arrivé en retard... Discretement Deedee s'installa dans le fond de la chapelle et regarda son amie s'avancer vers le cerceuil.

Par Aristote qu'elle avait changé.... Pale, amaigrie, faible.... Méconnaissable... Mais que c'était-il passé ?
Deedee fronca les sourcils mais ne bougea pas, ce n'était pas le moment. Elle se receuillit un instant, priant intérieurement pour son amie et sa famille et ecouta silencieusement le sermont....


Dernière édition par deedee le Mar 18 Mai - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dame_angelie

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : Fougères, Bretagne
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:29

Une dure épreuve attendait son amie Tia, celle de perdre un être cher, Angie comprenait cette tristesse que pouvait avoir Tia pour la perte de son époux Paillard.
Elle arriva dans l'allée et s'approcha du cercueil et le toucha de la main pour lui dire son dernier au revoir.
Après ce signe elle alla vers Tia et la serra fortement dans ses bras avant de lui adressa ses plus sincères condoléances puis alla prendre place sur un banc derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:37

Tiamarys se leva, digne, mais tellement triste. Elle sourit comme elle put à ses amies, venues la soutenir. Elle s'approcha de sa cousine et lui serra le bras, ravalant ses larmes. Elle ne pleurait plus, elle n'en avait plus la force.

Elle se tourna vers l'assemblée et prit la parole.

Je...Je ne pensais pas avoir un jour à être ici, seule...seule sans toi!
Heureusement je garde nos souvenirs, nos escapades amoureuses en forêts, nos promesses et nos serments d'amour éternel. Tu as su ouvrir mon coeur à l'amour, ce que je pensais connaitre mais qui n'était qu'un leurre.
J'ai mis ma vie entre tes mains, je tout donné, mon amour, ma confiance et trois beaux enfants.
Le Très-haut t'a rappellé à lui trop tôt mon amour, bien trop tôt.
Je n'aurais jamais l'explication....


Tiamarys soupira et reprit

Tu as été et sera toujours mon âme soeur Paillard. Je ne t'oublierais jamais. Reposes en paix mon amour!

Tia déposa un baiser sur ses doigts qu'elle posa sur le cerceuil de son époux et alla se rasseoir auprès des ses enfants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:53

Avec tous ceux qui nous ont précédés et qui vivent déjà auprès du Seigneur, avec l'immense cortège des saints, nous lui souhaitons un bon dernier voyage à son enveloppe charnelle.


Florence descendit de l'autel remontant le long de la nef lentement, suivi de quatre hommes portant le cercueil, puis des fidèles. Tous sortirent de l'église se dirigeant vers le cimetiere, alors que les cloches se firent entendre....


(Vous pouvez continuer à poster, pour le panier et si vous voulez dire un mot sur paillard.)
Revenir en haut Aller en bas
Ginie

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 18:57

Ginie assista à la fin de la cérémonie funèbre, elle se leva au passage du cerceuil, se signa et attendit que les personnes avancent dans l'allée. elle se rendrait au cimetière à leur suite.
Revenir en haut Aller en bas
deedee

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 19:10

Deedee serra son poings tandis que son autre mains se posa sur son ventre arrondis, comme pour le proteger. Elle ne voulant pas se laisser envahir par l'émotion qui commencait à la submerger en voyant passer le cerceuil... Tant de souvenir venait l'assaillir d'un seul coup. Souvenir qu'elle avait pourtant enfoui au plus profond d'elle... Mais quand Tiamarys passa, elle se redressa, essayant de paraitre le plus sereine possible. Elle était la pour elle... Juste pour elle...

Se receuillant une derniere fois, elle suivit ensuite le cortege...
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 20:52

Elienore était assise de l'autre côté des enfants, près de la petite Clémence, tenant dans sa main celle de la petite. Elle avait l'impression d'être dans un rêve... ou plutôt un véritable cauchemar. tout avait été si soudain, si rapide. La malade et ensuite la mort de celui qui était le centre de la vie de son amie.

Elle avait réunis les enfants dans la nursery pour leur annoncer la terrible nouvelle. Tia n'en était pas capable, son chagrin étant trop profond. Elie s'en était donc chargée, expliquant avec des mots simples aux trois bambins que leur papa ne reviendrait plus. le petit Arnaut avait demandé "Pourquoi...il nous z'aime pus papa".Le cœur d'Elienore se serrait encore rien que d'y penser. Comment expliquer à de si jeunes enfants que la maladie était terrible et que souvent on ne pouvait rien y faire que s'était injuste mais que les décisions du seigneurs étaient bien souvent difficile à comprendre. Elle avait bien entendu assuré aux enfants que leur papa les aimait très très fort mais qu'Aristote l'avait rappelé auprès de lui. Arnaut s'était montré très fort en garçon de la maison. Auréa avait éclaté en sanglots, plus grande que les jumeaux, elle comprenait mieux la signification de la mort.

Elle regarda par dessus les têtes des enfants, son amie qui lui souriait faiblement. Elle ne connaissait pas cette douleur que Tia ressentait. certes elle avait perdu son époux mais dans des circonstances tellement différentes. Elle n'aimait plus Joffrey. Ils ne vivaient même plus ensemble et c'est Joffrey lui même qui s'était donné la mort en tentant d'y entrainer sa famille avec lui.

On attention fût ramenée au moment présent. Florence commençait la cérémonie des obsèques de Paillard. Elle était contente de revoir sa future belle-sœur, même si elle aurait préféré que cela soit dans d’autres circonstances.

Tiamarys avait souhaité des obsèques très simple et intime. Seul les amis proches étaient présents. Elle sourit à Ginie qui était un peu plus loin dans la chapelle. D’autres personnes qu’elle avait juste croisées au mariage.

Elle se concentra de nouveau sur la cérémonie. Au moment venu elle se leva automatiquement et alla rendre un dernier hommage au défunt. Elie posa sa main délicate sur l’imposant cercueil.[/i]

Repose en paix...l’ours.
Je veillerai sur Tia comme si elle était ma sœur et j’entretiendrai ton souvenir dans la mémoire de tes enfants.
Je te le promets


Elle déposa son offrande dans le panier et retourna près de des enfants, serrant au passage un bref instant la main de son amie pour lui donner du courage.

Les funérailles prirent fin. Tia s’empara de la menotte d’Auréa et Elie s’occupa des jumeaux, suivant son amie de près derrière le cercueil en direction du cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
pitchoun

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Mar 18 Mai - 21:59

Pitchoun avait reçu une missive qui l'avait retournée . Elle n'avait pas hésité une seconde et avait préparé sa monture à vive allure .
La jument avait galopé aussi vite que possible pour rejoindre le fief d'Aubiat ; elle descendit prestement une fois arrivée à proximité de la Chapelle .
Les cloches retentissaient , lui glaçant le sang et lui oppressant le coeur .
Elle s'apprêtait à pousser les portes du lieu saint quand elles s'ouvrirent .
Vite elle s'adossa contre le mur de l'édifice et vit le funèbre cortège sortir .
Voyant le cercueil passer devant elle , elle se signa . Derrière suivait son amie , pâle , les yeux cernés , tenant par la main une jeune fille lui ressemblant étrangement .
Elle laissa passer le cortège , reconnaissant ses amies Elie et Ginie , le regarda s'éloigner un peu sans se faire voir puis entra dans la chapelle désormais vide .
Elle avait besoin de se recueillir un peu .
Elle se signa , s'approcha de l'autel et s'agenouilla quelques instants pour prier .
Pitchoun connaissait peu Paillard , la seule chose qu'elle savait , c'était qu'il rendait son amie heureuse .


Aristote , veille sur lui et protège sa femme et ses enfants .
Donne leur la force de surmonter cette terrible épreuve .


Elle se leva et avisa un panier empli d'offrandes . Elle chercha dans sa besace et y trouva une miche de pain fraiche , ainsi que quelques écus . Elle les déposa puis sortit pour se rendre au cimetière .
Revenir en haut Aller en bas
Jacques Van Artevelde



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   Lun 31 Mai - 6:07

Le flamand avait tout raté de la cérémonie. Ayant appris fort tard le décés de son vieil ami et ses occupations drapière au nord du pays l'avaient retenu bien au delà de la bienséance. Le barbu arrivait, dans une cape bleu nuit, serrée sur ses épaules. Le visage sombre et ses yeux bleu mer démonté, triste, assistaient à l'approche du cimetière par le cercueil de bois et ses porteurs. Le Maistre Artisant aurait sans doute préféré se noyer dans la foule et passer inaperçu mais le coté très intime des obsèques ne le lui permit pas. Sa main gauche doucement enveloppait sa main doite prés de sa boucle de ceinturon. Les semelles de ses bottes gris clair marquaient le pas sur la terre sèche de cette fin de printemps cagneux. Un regard vers la veuve, vif comme l'éclair, lui affirmait un soutien clair. L'homme du nord attendrait la fin de la cérémonie pour aller à la rencontre des enfants et glisser quelques mots à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obsèque de paillard (février 1458)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Obsèque de paillard (février 1458)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JACKSON (lévrier greyhound)
» ORPHé (lévrier du pharaon)...URGENT
» Marcotage d'un genévrier
» Carte de stationnement : parution de l'arrêté du 5 février
» genévrier malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: cérémonies-
Sauter vers: