Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anoblissement d'Elienore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Sam 16 Avr - 19:02

Le temps s'arrêta un instant alors qu'elle venait de se présenter et saluer le Hérault de Savoie. Il ne semblait pas l'avoir entendue, pourtant le messire n'était pas d'un âge canonique et son ouïe devait être encore très bonne. Que faire? Se présenter à nouveau? Autant Elie était d'une patience d'ange avec ses étudiants autant en dehors de Belrupt elle l'était beaucoup moins. L'arrivée de nouveaux invités, tant attendue, lui évita de se poser la question plus longtemps. Un signe de tête poli vers celui qui mènerait la cérémonie avant de se précipiter à la rencontre du couple enlacé.

Mon frérot et ma belle-sœurette!!!
Quel plaisir de vous voir.


Elle les serra fort dans ses bras, émue de leur présence qui était sans doute une de celles les plus importantes à ses yeux.

Elle glissa sa main dans celle de son frère de cœur. Celui qui avait toujours été là pour elle, celui qui la comprenait mieux que personne d'un simple regard. Celui qui lui donnait ses conseils mais l'avait toujours laissée libre d'agir à sa guise même pour se tromper, comme pour ce mariage ridicule. Elle serra un peu plus fort sa main et lui murmura.


Je suis un peu nerveuse frérot, mais vous savoir là tous les deux me rassure.

Vous allez enfin faire la connaissance de celui qui a sut faire revivre mon cœur, mon tendre Phoenyx.

Un regard de mise en garde à son frère parfois trop protecteur.

Sois gentil avec lui...

Voyant Tia en compagnie d'une autre dame qu'elle ne connaissait pas, elle laissa le couple d'amoureux et se rapprocha de sa future suzeraine.

Bonjour dame, je ne pense pas me tromper en devinant que vous êtes la vassale de la Baronne, Dame Pisenlit.
Je suis heureuse de faire votre connaissance après avoir tant entendu parler de vous.
Devenant à mon tour vassale de la même suzeraine, je ne doute pas que nous aurons l'occasion de faire plus ample connaissance.


Un sourire bienveillant à dame Pisenlit avant de répondre à sa meilleure amie.

Normalement d'autres personnes devaient encore venir.
Mais nous n'allons pas repousser cette cérémonie aux calendes grecques.
Les retardataires, s'il y en a n'auront qu'à se faire discrets.
On peut commencer quand tu veux et si le Hérault est prêt lui aussi.


Voilà que son cœur se remettait à battre à tout rompre, que cela était agaçant. Il ne manquerait plus qu'elle bafouille au moment de son allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien72

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Sam 16 Avr - 21:11

Adrien lut le papier qu'il tenait entre les doigts, il vérifia que tous était, si bien qu'il n'entendit pas ,de suite, la future vassale faire ses présentations. Il se gratta le nez rapidement et posa le feuillet sur le coin de la table, il se tourna vers elle et lui répondit:

- Enchantée, ravi de vous rencontrez, j'espère que la cérémonie vous plaira

Adrien sourit et vit que la dame se tourna vers d'autres invitée, il haussa les épaules et se dirigea vers Auris et répondit à la question:

-Ne vous inquiétez pas, moi aussi j'ai beaucoup d'ami en Franche Comté, et je reconnais que je viens un peu comme un étranger à cette cérémonie, mais vous inquiétez pas je ne mords pas.

Adrien sourit à sa remarque comme pour rassurer la dame.
Revenir en haut Aller en bas
phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 45
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Sam 16 Avr - 21:31

Arrivé le premier, un peu tendu lui aussi sachant que l’événement relevait de la plus grande importance pour sa belle, il n’osait que peu bouger et se forçait à sourire au fur et à mesure que les invités arrivaient.

Voyant Tia venir, il respira un grand coup, enfin une tête connue et quelle tête, la maitresse de maison en personne qui faisait l’honneur à sa douce de l’anoblir,


- Et bien, vous n'êtes pas en retard mon ami. Où se trouve Elie?


Un léger sourire un peu moins crisper, il lui répondit en prenant sa mimine et en lui rendant les hommages du a son rend rang et déposa un souffle sur le revers de sa main.


- En retard, Elie doit être dans un tel état de stress que je me garderais bien de lui faire une peur panique supplémentaire, je tiens à rentrer à l’Aubépine avec elle moi hein……….

- Messieurs le bonjour ..
Et enchantée aussi Messire Phoenyx .. heureuse de connaître celui qui donne du bonheur à Elienore !
Heuuh .. je suis Auris .. Auris de Laas Tor ..


Voila, il s’était un peu détendu en échangeant avec Tia et salua d’un regard franc, la jeune dame inconnu se nommant Auris et présenté par Tia, qui semblait pas bien plus à l’aise que lui. Elle le complimentait pour le bonheur apparant d'Elie, ce qui lui confirma que le moment étant venu et serait opportuns du moins l'esperait il,

D’autres personnes arrivèrent sans qu’il sache vraiment qui ils étaient mais qu’importe au final, ils étaient tous la pour venir voir ce grand événement qu’il allait changé la vie de sa belle.

Arriva Gabriell, qu’il salua chaleureusement, content de le revoir, sachant qu’il était un ami proche d’Elie, elle serait des plus ravit de le voir ici présent.

Puis la lourde porte de la chapelle d’ouvrit à nouveau, la se tenait dans l’embrasure de la porte un ange, son ange, vêtu d’une merveilleuse robe pourpre porté avec élégance et classe absolu, c’était le tour d’Elie de faire son entré, la lumière diffuse de la chapelle contrastait avec la lueur venant du dehors l’éclairant comme un astre.
Il eut du mal à déglutir la voyant si magnifique et se sentit un peu penaud d’être habille de manière commune devant une telle beauté.
Elie salua ses amis au fur et a mesure qu’elle remontait la nef et lui donna un baiser si tendre qu’il failli demander à Tia de modifier l’ordre du jour de la cérémonie pour le transformer en mariage.


- Vous ne vous êtes pas trop refroidit à attendre dans cette chapelle que je m'apaise et vous retrouve?
Je ne voudrais pas être responsable d'un vilain refroidissement de vos bronches.


Elle avait toujours le mot taquin et son cœur battait surement aussi vite que celui de sa belle, sa pompe à bonheur pulsait tellement fort devant l’émotion du moment qu’il sentait battre ses tempes de manière vigousse. Il planta ses azurs dans ses émeraudes et d’une voix presque intimidé lui répondit :
- Vous êtes juste splendide ma chère, je n’ai pas assez de mot pour décrire ce que je ressens en vous voyant la devant moi et vos invités si gracieuse.

Il laissa sans la perdre du regard, Elie devisé avec ses autres invités dont son frère pour lequel elle avait une estime sans faille,
Puis ayant reprit un peu d’aplomb, il se rapprocha à nouveau d’elle et scella ses lèvres aux siennes officialisant de manière peu convenu dans cet endroit de culte, un amour fou et sans limite à la vu de tous.

Puis en lui prenant la main dans laquelle il déposa un doux baiser sucré et tendre il lui prodigua un conseil mais aussi une promesse :
- Vivez pleinement ce moment ma chère, un jour si important dans votre vie, alors savourez et savourez encore.
- Peut être que la prochaine fois que nos pas fouleront ensemble ce lieu, vous porterez une robe de marié, l’endroit me parait fort propice à notre union.


Il marqua un temps d’arrêt, puis posa genou à terre, sortant de son dos un rose fraichement cueilli qu’il cala entre ses dents blanches, puis prenant sa main avec délicatesse, il déposa dans son creux non plus un baiser mais une bague spécialement fabriqué par un orfèvre de Lièges pour l’événement

[img] [/img]

Il la regarda à nouveau, les yeux remplit d’amour et déclama d’une voix sure et avisée :

- Elienore de Montsalvy, et futur Dame de Leschaux, voulez vous être ma femme devant dieu, les hommes et l’éternité ?

Il ne savait pas si le moment était bien choisis ou non mais l’envie le tenaillait depuis bien trop longtemps et ayant enfin reçu la bague de fiançailles, l’occasion d’ajouter un bonheur supplémentaire à son anoblissement était belle, enfin il l'espérait,
Sans lui laisser le temps de répondre, la rose vint ornée sa chevelure magnifiquement mise en plie par Alix, et il lui souffla en déposant sur sa joue un autre tendre baiser :

- Prenez le temps de la réflexion nous en reparlerons après la cérémonie.

Jamais de sa vie, il n’avait pensé faire une pareille demande et pourtant depuis de long moments, c’était devenu pour lui une évidence, il avait découvert la vraie nature de l’amour grâce à Elie, il ne voulait plus jamais être séparé d’elle et voulait le faire savoir.



Dernière édition par phoenyx92 le Dim 17 Avr - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eléïce de Valten
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 13
Localisation : Seigneurie de Tyx, fief de la baronnie d'Herment
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Dim 17 Avr - 13:55

Voulaient la tuer!! Naooon, ben si, là si! Non seulement aux mots prononcés, elle remarqua la présence discrète de Tig et de sa bien aimée mais en plus le fiancé l'était pour de bon car il demandait l'Elie en mariage! On va éviter la crise cardiaque et à la place, Line vida sa choppe de l'illustre vin inconnu puis alla se poster directement à la fenestre, ferma les écoutilles tout en se concentrant sur la nature savoyarde qui se présentait devant elle. Des bestioles partout, reconnaissables ou pas, des arbres différents de ceux du BA et de l'Armagnac et Comminges, l'air frais des montagnes lui caressa langoureusement la joue dextre... Une seconde, elle ferma les yeux, rêvant éveillée qu'il s'agissait de lui et lui seul et non du vent, un étau en profita pour lui serrer le coeur ce qui eut pour effet de la ramener au présent. Le fiancé sembla avoir finit d'exposer sa demande. Pourquoi n'était elle pas heureuse pour Elie? Après tout, Tia l'avait trouvé elle aussi l'amour mais il lui avait été enlevé, n'était ce pas pire que ce que vivait Line depuis des mois et des mois?... Elle avait encore loisir d'espérer qu'un jour elle puisse être toute aussi heureuse mais s'il devait lui aussi lui être enlevé juste après?...
Vallait il mieux le vivre pour le perdre ensuite mais l'avoir au moins vécu, que ne rien faire, ne jamais le toucher et souffrir sans avoir pu connaitre le bonheur véritable?... La réponse parraissait si évidente que Line se posait tout de même la question, peut être pour se rassurer... Personne ne savait que ce fait la faisait tant souffrir au fil des jours... En même temps, elle ne disait rien à ce sujet donc...
Le silence qui l'entourait présentement, la bulle forgée en quelques secondes pour ne pas voir le bonheur d'autrui qui lui était interdit, son visage se détendit, au loin par dessus les montagnes, elle cru même qu'il lui tendait une main chaleureuse, autant que le sourire qui l'accompagnait ce qui eut pour effet d'en lui arracher un très léger. Devenait elle folle? Se perdait elle en chemin? Elle ne le savait mais continuait de marcher, d'avancer, de croire. Line se trouvait perdue dans ses songes, des beaux songes qu'elle buvait plus que de raison, libre et sereine durant quelques instants...
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Dim 17 Avr - 15:58

Le moment n'était pas le mieux choisit...Quoique!
Quel meilleur moment que l'instant présent pour célébrer l'amour.
Elle regarda Phoe et sourit amusée, puis regarda Elie pour voir sa réaction.
Pour sur que cette journée allait être mémorable pour son amie...Deux choses merveilleuses lui arrivaient en même temps.

Elle repoussa une mèche de cheveux et lança en riant

Méfiez vous mon ami, le sol de cette salle est froid, n'allez pas prendre froid!


Tiamarys se retint de rire en voyant la rose fraichement coupée. Elle espéra secrètement que le chef jardinier n'avait pas vu l'amoureux commettre sacrilège en cueillant une rose des jardins. Elle regarda le couple en souriant, heureuse. Phoe était l'homme qui convenait parfaitement à son amie. Loyale, amoureux, sur de lui et de son amour pour la belle Elie.
Elle ne doutait pas de la réponse et se racla doucement la gorge.

Pendant que la future dame de Lescahux réfléchit...Je propose que nous poursuivions la cérémonie. Quand pensez vous Sieur Adrien?

Elle jeta un oeil vers son amie Linoa qui semblait soucieuse, comme perdue dans ses pensées et espéra que la reprise de la cérémonie rendrait le sourire à celle qui avait, elle aussi toujours été là dans ses moments difficiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Dim 17 Avr - 18:46

Elie venait de répondre à son amie de toujours que la cérémonie pouvait débuter quand son aimé s'approcha d'elle et l'embrassa, pour lui donner du courage sans aucun doute. Il était le mieux placé pour savoir que cette cérémonie la rendait nerveuse.
Le baiser échangé, un autre au creux de sa main, il se mit a lui parler de leur future union. Ils en avaient déjà parlé, décidé tous les deux à ne points précipiter les choses et vivre le temps présent.
Ce qui se passa ensuite se déroula très vite et elle n'était pas certaine qu'un jour elle pourrait le raconter à ses petits enfants sans oublier certains détails.
Phoe se retrouva à ses pieds. Sur l'instant elle se demanda ce qui lui prenait, avait-il glissé sur les dalles de la chapelle? Non pas, point de glissade malencontreuse mais bien un sourire rayonnant avec une rose entre ses dents d'une blancheur virginale. Bien des siècles plus tard on utiliserait certainement cette image pour la faire passer dans une boîte lumineuse afin de venter les biens faits d'une pâte nettoyante pour le quenottes.
Pour une surprise, c'était une surprise. L'assistance en était muette tout autant qu'elle même. Il avait bien préparé son coup le gredin et elle ne l'avait pas sentit venir. Ajoutant un degré supplémentaire à sa nervosité, son cœur allait s'arrêter, de ceci elle en était certaine. La tête lui tournait ou alors était-ce la chapelle qui tournoyait autour d'elle? Elle n'aurait su le dire. Un petit objet glissa dans sa main, agréablement chaud.


- Elienore de Montsalvy, et future Dame de Leschaux, voulez vous être ma femme devant Dieu, les hommes et l’éternité ?

Curieusement son cœur se remit à battre normalement, la chapelle se fixa et les invités ne vacillaient plus devant ses yeux. la rose se ficha dans sa chevelure et il lui dit tout bas qu'elle avait le temps de réfléchir. Elle lui sourit tendrement et lui tendit sa main gauche.

Ce merveilleux anneau serait bien plus à sa place en ornant mon doigt qu'en restant au creux de ma main, ne pensez-vous pas mon aimé?

Mais comme vous le demandez, je vous donnerai ma réponse à la suite de la cérémonie qui est prévue ce jour.

Quand la bague fut passée à son annulaire, elle l'embrassa passionnément durant de longues minutes.
Revenant au moment présent, elle se tourna vers Tia qui faisait patienter tout le monde.


Je suis prête ma dame la Baronne.

Un sourire radieux à son fiancé officiel avant de s'avancer vers le Hérault.

Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Dim 17 Avr - 20:06

Pas le temps de répondre à Tia si ce n'est que par un sourire que déjà Elie se précipite vers eux.
Embrassade fougueuse et sourires fiers de la part d'un frère envers sa soeur.
Florence les regarde avec tendresse.
Elle est heureuse de voir qu'Elie va devenir la vassale de sa cousine. Qui mieux qu'elle pourrait avoir ce privilège? Personne! Sa fidélité et l'amitié qui liaient les deux jeunes femmes depuis longtemps méritaient cette reconnaissance aux yeux de tous. Perdue dans ses pensées, elle vit arriver un homme qui mit genoux en terre face à Elie. Diantre! Qu'est-ce donc ce cirque? La jeune femme plissa les yeux et analysa rapidement la situation. La main sur sa dague, elle était prête à défendre Elie corps et âme. Un sursaut de surprise l'anima suivit d'un cri d'étonnement.
Ce gueux, qu'elle ne connaissait pas, lui faisait une demande en mariage???
En plein annoblisssement???
Florence se frotta les tempes et regarda Tia. Mais quel écervelé pouvait faire telle offense en pleine cérémonie officielle si ce n'est un...Gueux! Oui! Voilà il est gueux et ne connait pas les convenances!
Médusée, elle vit la jeune femme saisir l'anneau présenté. Allons bon! Il fallait remettre la cervelle d'Elise en place! Ce n'était pas chose faisable! Et surtout surtout faire disparaitre ce gueux avant qu'il ne fasse outrage à tous.
Elle se pencha vers l'homme et lui glissa à l'oreille


Place manant! Nul besoin d'épancher vos sentiments icelieux!
Filez avant que mon vénéré pied n'atterisse sur votre séant et que mon tendre aimé ne vous tranche la gorge!
allez allez allez!!!!


Florence lança un regard satisfait à Tia et croisa le regard de Tigelius. Elle était très fière d'elle.
Un petit soupir de satisfaction s'échapa de sa gorge.


Revenir en haut Aller en bas
phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 45
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Dim 17 Avr - 21:55

Il l'avait fait, et il en était pleinement satisfait, l'amour qu'il vouait à Elie était mit sur place publique et devant l'ensemble de ses amis il avait osé faire le pas du mariage.
Pour la premiere fois de sa vie, il se sentit apaiser vis à vis du mariage qui lui faisait grand peur.
Il regarda Elie qui lui tendait sa main gauche en le regardant avec tendresse.

Ce seul geste lui fit battre le coeur bien plus vite qu'à la normal, il prenait cela pour un oui, le rendant heureux à jamais d'avoir osé.


- Ce merveilleux anneau serait bien plus à sa place en ornant mon doigt qu'en restant au creux de ma main, ne pensez-vous pas mon aimé?

Prenant l'anneau dans sa main et l le fit coulisser sur l'annulaire de sa promise sans peine, ayant chipper dans son coffret à bijoux une jumelle à sa belle, une fois au bout du doigt, il la regarda droit dans ses prunelles et repondit à son baiser avec toute la force de son amour.

Allant se relever pour laisser la ceromonie poursuivre son cours, il fut interpelé avec vehemence, par une dame dont il ne connaissait ni le nom ni le visage.


- Place manant! Nul besoin d'épancher vos sentiments icelieux!
Filez avant que mon vénéré pied n'atterisse sur votre séant et que mon tendre aimé ne vous tranche la gorge!
allez allez allez!!!!


Plus amusé que couroucé, Phoe se leva et la devisagea à la facon coutumiere qu'il avait de graver à jamais un visage de vilain dans son esprit et tournant autour d'elle, il la desarma de sa dague certe de bonne facture mais tellement mal tenu, sans qu'elle s'en rende compte.

Puis se juchant devant elle, il se pencha à son tour vers son oreille prenant une posture defensive connu des hommes d'armes et lui sussura quelques mots :


- Prenez garde à vos paroles et menaces dame, pour juste deux raisons :
La premiere etant que si Elie avait trouvé mon acte deplacé, elle ne m'aurait pas tendu sa main et embrassé par la suite et la deuxieme apprenez dame qu'il ne faut jamais menacé un homme ou une femme sans savoir qui il est et si vos paroles ne peuvent se retrouner contre soi.


Amusé comme jamais de se faire menacer pour une fois sans aucune crainte etant habitué à pourfendre tout ce que ce royaume pouvait porter de plus malfaisant il termina sa tirade avec un leger rictus aux levres.


- Sachez dame et pour finir que si votre presence et la pour faire plaisir à Elie, vous etes bien la malvenu de traiter de manant celui à qui elle vient de dire oui à sa demande en mariage et que de plutot que de vous offusquer de ma maladresse du respect du deroulement de cette ceremonie, vous deviez plutot regarder le visage d'Elie et de vous rejouir de la voir heureuse.

Il se recula avec un grand sourire, ravit de s'etre contenu vu les circonstances. En d'autres lieux, cette donzelle nobliotte surement aurait gouter de sa verve avec plus de mots choisis.
Rien ni personne ne passerait jamais avant sa douce, pas meme les us et coutumes dont il etait bien sur ignorant mais pour lui l'amour d'un homme pour une femme etait bien plus fort que toutes les convenances bien etablit.
Enfin et pour finir de lui faire comprendre que ces menaces ne lui faisait en aucune maniere peur, il lui tendit sa lame en lui disait amusé :


- Vous aurez peut etre besion de cela pour éplucher vos oignons en faisant la popote à votre cher et tendre ce soir, faites attention la lame est fort bien effilée vous pouriez vous blesser.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaut.du.Perray

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Sur les routes.
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 2:02

Arnaut était arriver en retard malheureusement, ayant appris sur le tard la cérémonie qui avait lieu ici..

Aussi le jeune homme se dépêcha d'arriver, fila dans sa chambre et s'habilla comme il le put, pis il descendit vite au lieu dit...






Arnaut alla ensuite embrasser sa mère, puis saluer les personnes présentes, restant silencieux, soucieux pour ainsi dire, étant venu seul, sans sa future femme...Et ensuite, il resta près de sa mère..
Espérant que Sil pourrait venir vite...


Dernière édition par Arnaut.du.Perray le Mar 19 Avr - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 6:46

Allait il falloir les séparer?
Tia fronça les sourcils. Cette cérémonie commençait fortement à ressembler à une mascarade et elle n'était pas sure d'aimer cela.
La plaisanterie avait assez duré. Aussi...Diplomate que possible elle fit revenir l'ordre dans la salle.

Et si nous poursuivions, avant que ne se produise un drame?

Elle sourit ravie de voir arriver son fils et l'embrassa sur les deux joues.

Tu arrives au bon moment mon chéri. La cérémonie va commencer...

Elle ne posa pas de question sur l'absence de Silanie?. Si son fils voulait lui en parler il aurait tout loisir de le faire après.

Un regard apaisant sur sa bouillonnante cousine adorée, un amusé vers le fiancé impétueux avant de passer sur Adrien.

Nous n'attendons que vous Savoie!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 16:32

Arrêtée dans son élan, pour rejoindre messire Adrien et Tiamarys, par une effervescence dans son dos, Elie se retourna pour voir ce qu'il se passait.

Sa belle sœurette bien aimée se penchait vers son aimé, le traitant de manant. Elle leva les yeux au ciel prenant Aristote à témoin. Dieu du ciel , il était écrit que sa cérémonie d'anoblissement ne se déroulerait pas comme un long fleuve tranquille mais comme une jolie cascade tumultueuse et pleine de rebondissements.

Revenant sur ses pas avant qu'un incident se produise. Tenant son frère à l'œil, car si celui là se mettait en tête de venir prêter main forte à sa dulcinée on n'avait pas fini.


Flo, ma douce Flo...

Douce..douce fallait vite le dire. Pour le moment ce serait Florence la gaffeuse qui lui conviendrait le mieux et en plus elle avait l'air satisfaite d'elle même. Non mais je vous jure, une famille de fous...pauvre Phoe, il ne savait pas ce qui l'attendait.

Ce messire n'est point un manant. Pourquoi pas un gueux tant que tu y es? Il est mon très cher Phoenyx, fiancé officiel depuis quelques minutes. Mais bien entendu, perdue dans les yeux de mon frère, magnifiques ceci dit en passant, tu n'as pas suivi ce qu'il se passait.

Tu ne voudrais pas être responsable d'un incident diplomatique entre la Champagne, Le Bourbonnais-Auvergne et la Savoie tout de même?

Elle déposa un baiser doux sur la joue de Flo et la poussa dans les bras de son frérot. Au moins là pas de bêtise possible...quoique...Nouveau baiser à celui qui était l'élu de son cœur afin d'apaiser les restes de tension. Tia venait elle aussi mettre de l'ordre à tout ça.

Retournant donc à sa place près de sa future suzeraine, elle fit un signe de tête poli à Arnault qui n'avait pas jugé utile d'en faire autant pour sa "tatie". Qu'importe! Si son neveu avait quelque chose à lui reprocher il n'avait cas lui dire clairement au lieu de lui faire la tête depuis des mois pour Dieu seul savait quelle raison. Elle avait elle même largement passé l'âge de s'occuper des état d'âme d'un adolescent tardif qui n'avait pas retenu ses leçons de savoir vivre.

On commence messire Adrien?

Elle lança un regard suppliant au Hérault pour qu'il commence avant qu'un autre évènement perturbateur ne repousse encore le début de la cérémonie ou que Lin qui picolait sec, près de la fenêtre, ne s'écroule ivre morte.

Grommelant entre ses dents pour elle-même.


Le premier qui bouge encore, je lui plante ma dague dans la gorge pour le faire taire...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaut.du.Perray

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Sur les routes.
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 17:45

Arnaut regarda sa tante lui faire un signe de tête, et il en fit de même, il est vrai qu'il ne l'avait pas vu depuis longtemps, mais il ne pouvait pas aller lui parler alors que la cérémonie aller bientôt commencer..

Il garda alors le silence, songeant a tout ce qu'il avait a lui raconter, non pas qu'il lui fasse la tête, et il en voulait pour preuve, sa présence icelieu...

Le jeune homme se mit a sourire, amusé a l'idée de raconter certaines choses...

Il observa sa mère, pis sa toute petite sœur, et le jeune homme de murmurer...


Je peux la prendre?..
Revenir en haut Aller en bas
benoit560

avatar

Nombre de messages : 1
Localisation : BA
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 18:59

après plusieurs jours de voyage, le moulinois arriva enfin a destination pour assister a l anoblissement de son amie Elienore en Savoie.

il n'aurait pas voulu manquer cet événement pour rien au monde, cet événement concernant une personne qu'il appréciait énormément depuis leur rencontre a l Université de Belrupt puis au fil du temps Eli et Benoit étaient devenus amis. Par la suite cette dernière était venu a son mariage accompagné de son amoureux qui fut la grande joie de Benoit de voir que cet homme n’était que son ami moulinois et ancien collègue de la Prévôté Phoenyx.

Benoit arriva ua lieu dit et s’avança dans la Chapelle, beau monde était déjà présent, il aperçu au loin Elienore et Phoenyx et ne voulant pas les déranger, Benoit s'installa dans un coin en attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien72

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 19:42

Adrien remarqua que tous le monde se dirigea d'un coté de la salle, il n'y faisait pas attention, il était là pour témoigner et non comme invitée, il resta, donc immobile. Malgré, il observa la scène en essayent, en vain, de comprendre ce qu'il se passait. Enfin, le calme revint dans la piéce et on lui demanda de commencer la cérémonie, Adrien se plaça devant tous le monde et attendit que les invités se placent. Aprés quelques instants, une fois tous le monde assit et la calme revenu, il regarda Elienore et lui dit, à haute voix:

-Avant que vous ne prononciez votre serment, veuillez prendre note des règles à suivre sans quoi vous saliriez le nom de votre suzerain.

Vous ne devez pas nuire à votre suzerain, à sa famille et à ses biens, vous devez lui apporter une aide financiere lorsque ce dernier part en guerre, marie sa fille aînée, adoube son fils aîné, ou s’il est demandé contre rançon. Vous devez également défendre votre suzerain en cas d’attaque, le protéger lors de ses déplacements. Il en va de même pour le soutien militaire lorsqu’il part en guerre et pour finir être présent aux assemblées féodales ainsi qu’aux fêtes liturgiques qu’il organise.

Acceptez vous ces devoirs ?

Adrien attendit, évidemment, la réponse d'Elienore, tous en sachant que celle ci serait positive.
Revenir en haut Aller en bas
Tigelius de Borsele

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 46
Localisation : Polignac
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 19:47

Une chose était claire, dans cette famille : les choses ne s'y passaient jamais comme ailleurs, Tigelius en était certain. C'est d'ailleurs dans le secret de la confession qui a précédé son baptême, qu'il a été pris par l'amour le plus puissant et le plus noble que cette terre ait jamais porté. C'est dans les ambiances les plus folles que mariages, baptêmes et même obsèques se sont déroulées dans les différentes possessions de la famille, qu'il s'agissent d'appartements richement meublés ou de la plus simple des tavernes. Dans les Pays-Bas Bourguignons, patrie d'origine de Tigelius, les règles de la noblesse sont plutôt différentes de celles de ce Royaume et les conflits qui ont toujours opposé Tigelius à son père, parfois dans la violence, lui avait donné une douce sympathie pour l'irrévérence et l'insoumission. Mais qu'on soit noble ou pas, la politesse et la bienséance devaient être de mise et si l'on était béotien en la matière, il fallait y remédier. Tigelius connaissait des moines précepteurs qui apprendraient à ce jeune impétueux les règles de base, à coups de cilice s'il le fallait.

Il ne put comprendre qu'à demi-mots ce que sa bien aimée siffla aux oreilles de l'intrus mais il ne doutait pas un seul instant de son bon sens. Qu'il ait la suffisance de répondre ne l'étonnât point, celui-ci se comportant comme un vulgaire militaire, race que Tigelius ne fréquentait qu'à de rares exceptions, avec les curés ventripotents et avinés et les noblions boutonneux dont la voix n'a pas encore mué. Aucun de ceux-là n'étaient des hommes ! Tigelius dut se retenir de lui flanquer une paire de raclées, lorsqu'il vit la dague de Florence passer de son fourreau à la main de ce blanc-bec par un joli tour de passe-passe. Le premier coup de botte allait partir quand Tigelius se ravisa, conscient du mal que cela pourrait autour de lui. Pour rien au monde il n'aurait voulu prendre le risque de blesser sa douce bien-aimée dans une échaufourrée, ni de blesser sa soeur qui vivait là un des grands moments de sa vie. C'était donc lui,Phoenix ? Une chose est sûre, en voilà un, une fois encore, qui rentre dans la famille par la petite porte, mais dans le sens inverse des gonds... Il fallait vraiment qu'il aime sa soeur pour supporter toutes ces élucubrations.

D'un coup d'oeil rapide, Tigelius fit le point de la situation, avec ce souci du détail qui le caractérisait. Dans un coin, Linoa en train de s'adonner à la dive bouteille, chopine à la main. Dans un autre, l'ami Jake. Tiens, finalement, que faisait-il là, lui qui avait cette réputation de courir le jupon ? Venir en Savoie depuis la Gascogne devait valoir le déplacement... Coup d'oeil rapide en direction de Tia, marraine et cousine, qui représentait un bon parti. Non ? Tia et Jake ?
"Rhooooooooo, la cachottière," se dit-il, "je m'en vais te la cuisiner un brin, moi, la marraine !" La porte n'était pas loin, finalement, et s'il fallait mettre de l'ordre dans la cérémonie ce serait plutôt vite fait. Fils de noble peut-être, mais ancien tavernier aussi, ce qui aide grandement dans ce genre de situation. Regard quelque peu courroucé de la soeurette, qui bisouille grandement sa belle-soeur et la renvoie dans ses bras. Le temps pour Tigelius de foudroyer le Phoenix d'un regard désapprobateur et de diriger son regard vers les enfants de Tiamarys. Le plus grand devait être Arnaut, que Tigelius ne devait avoir vu qu'enfant. Une chose était certaine, l'appartenance à la lignée familiale ne trompait pas...

Le décor était planté et Tigelius avait sa fiancée dans les bras et la situation bien en mains, le premier qui allait moufter allait en prendre pour son grade ! Trève de plaisanterie, le Héraut avait pris la parole. Voilà qui allait calmer les esprits et remettre les choses à leur juste place.
Revenir en haut Aller en bas
florence
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 07/09/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 20:26

- Prenez garde à vos paroles et menaces dame, pour juste deux raisons :
La premiere etant que si Elie avait trouvé mon acte deplacé, elle ne m'aurait pas tendu sa main et embrassé par la suite et la deuxieme apprenez dame qu'il ne faut jamais menacé un homme ou une femme sans savoir qui il est et si vos paroles ne peuvent se retrouner contre soi
.


Florence failli éclater de rire en pleine cérémonie. Un manant qui ose en plus lui faire la morale! Mais c'est le comble du mauvais goût et qui plus est d'une indicble preuve d'immaturité et de manque de savoir vivre.

Elle se pencha à nouveau et lui murmura



Elie? Diantre la pauvre! Et qu'aurait-elle pu faire devant le Hérault si ce n'est de ne pas vous fourvoyer devant tous?
Vos menaces ne me font gère peur et ce que vous me dites là me laisse indifférente. Mais méfiez vous! Tout ce que vous tenez ici comme propos, vous devriez d'abord vous les retourner.



Elle le toisa du regard en souriant intérieurement.
Mais enfin que lui prenait-elle de discutailler avec un vil freluquet de bas étages???
N'y avait- il rien d'autre de plus interessant à faire?
Elle haussa les épaules en souriant, laissant la pauvre âme se ridiculiser seul aux yeux de tous.
C'est alors que l'individu en remit une couche et pour couche celle-ci était plus odorante que celle d'Arnaut quand il était bébé en pleine chaleur d'été.


- Sachez dame et pour finir que si votre presence et la pour faire plaisir à Elie, vous etes bien la malvenu de traiter de manant celui à qui elle vient de dire oui à sa demande en mariage et que de plutot que de vous offusquer de ma maladresse du respect du deroulement de cette ceremonie, vous deviez plutot regarder le visage d'Elie et de vous rejouir de la voir heureuse.

Florence frisa la crise d'apoplexie mais comment pouvait-on être aussi stupide?
Non content de troubler une cérémonie d'annoblissemnt le voilà qu'il braillait tel un boeuf a qui l'on est en train de retirer ses attributs dans un pré!
Et il en était fier en plus!
Pauvre bougre! Florence en avait presque pitié. Si ce n'était pas malheureux de voir ça!
La jeune femme le foudroya du regard et lui murmura entre ses dents


Dieu du ciel pauvre fou! Si vous aimez Elie respectez au moins son annoblissement! Vous ne voudriez pas être bannis à jamais de ce que votre Elie élue portera fièrement?
Apprenez les convenances! C'est vraiment dans l'intéret de ma belle-soeur! Quant au vôtre je n'en ai cure!!!


- Vous aurez peut etre besion de cela pour éplucher vos oignons en faisant la popote à votre cher et tendre ce soir, faites attention la lame est fort bien effilée vous pouriez vous blesser.

La jeune femme saisit sa dague et la remit en place.
Sans un autre regard elle passa sur ses pieds en le laissant se complier dans un ridicule qui dit-on ne tue pas ...quoi que!



Tiens et voleur par dessus le marché! Décidément cet homme est plus vil que je le pensais...Se dit-elle
Elie devrait se méfier des saltinbanques qui tournent autour d'elle et de celui là en particulier....
Elie intervint... Allons bon un incident diplomatique? Ah ben cela tombait bien! Elle savait faire deux choses: en créer et les résoudre et c'était un jeu auquel elle excellait disait-on à la Chancellerie!
Bref et trèfle, Florence ne voulut pas blesser Elie et se ravisa d'une remarque bien sentie à l'étranger voleur de dague et de belle-soeur...
Elle fut soulagée de voir le visage angélique de son neveu.
Une bouffée d'air frais et une joie infinie habilla son coeur.
Pressant Tigelius, elle se pencha sur le front d'Arnaut et y déposa un baiser chaste en lui souriant.



Mon cher petit! Quelle joie de te revoir!
Il y a si longtemps.


La jeune femme fit la mimique... "Petit" était peut être ...Un peu surfait! Son neveu devait la dépasser d'au moins dix pieds à présent...
Florence sourit encore et encore avant de s'asseoir à ses côtés et de lancer un regard entendu à Tia.
Il fallait faire silence, le Hérault prononçait les premiers mots d'une cérémonie haute en couleurs.



Revenir en haut Aller en bas
Arnaut.du.Perray

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : Sur les routes.
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 20:59

Arnaut avait suivit l'échange de loin, et a en juger par l'expression des visages, cela devait être de mauvaise augure, c'est alors que le jeune homme contempla le visage de Florence, et il trouva qu'elle respirait le bonheur, ce qui était rare maintenant dans la famille, famille qui, était quelques peu malmenée par ces temps troublés et...

Roh, parlons de choses joyeuses, la vue de la douce Florence et de son mari, suffit a faire sourire largement Arnaut, sourire qui s'agrandit encore si cela était possible, lorsque celle-ci lui embrassa le front..

Arnaut aurait bien voulu lui répondre, mais la cérémonie commençait et donc le jeune homme ne pu que sourire tout le temps, appréciant la présence de sa famille en ce jour, bien qu'il n'était pas le sien, il lui semblait important de rappeler que la famille Du Perray était une famille unie,forte et nullement influençable...

Bon d'accord on s'égare..silence maintenant....voyons ce qui va suivre....
Revenir en haut Aller en bas
phoenyx92

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 45
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Lun 18 Avr - 21:52

Il avait reprit sa place un peu à l'ecart mi amusé du trop peu de repartit dans la donzelle avait fait preuve et mi agacé de voir encore des gens qui sous peine d'etre né cuilliere en argent en bouche ne connaissait de la vie que le luxe et les fanfreluches.

Il n'avait pas tardé à rentré dans le grande monde de la noblesse et ce de la meuilleure des facons qu'il pu, sans l'amour incomensurable qu'il vouait à Elie, la scene se serait bien passé differement.

Ah ca pour les grands discours et les phrases dites à haute voix, il y avait du monde mais pour tenir fermement une simple petite dague et savoir la garder en main, c'etait une autre affaire.
D'ailleurs, la frele donzelle n'avait meme pas relevé cette humiliation tellement elle devait se sentir penaude de s'etre fait desarma sans avoir senti la moindre caresse.

Le regard que lui porta ce qui semblait etre son époux donc le frere d'Elie l'amusa également, il se sentait fort et surement serein mais que fallait il au combat, au moins celui-la eut l'inteligence de ne pas se manifester, preferant peut etre laisser cancaner sa cuisiniere ou tout simplement par manque de courage ou tout simplement de faieniantise.


Elie? Diantre la pauvre! Et qu'aurait-elle pu faire devant le Hérault si ce n'est de ne pas vous fourvoyer devant tous?
Vos menaces ne me font gère peur et ce que vous me dites là me laisse indifférente. Mais méfiez vous! Tout ce que vous tenez ici comme propos, vous devriez d'abord vous les retourner.


Tiens deuxieme menace pensa t'il, elle à le verbe haut pour une simple cocotte de palais pensa t'il,
Et donc c'etait juste par pitié qu'Elie aurait tendu son doigt?........... il rit interieurement, se mordant la joue pour ne pas éclater de rire, connaissait elle si peu Elie pour penser une telle idée?
Elie n'etait pas femme à prendre pitié et à ne pas dire ce qu'elle ce qu'elle pense. Pietre belle soeur qu'il voyait la tiens........


Dieu du ciel pauvre fou! Si vous aimez Elie respectez au moins son annoblissement! Vous ne voudriez pas être bannis à jamais de ce que votre Elie élue portera fièrement?
Apprenez les convenances! C'est vraiment dans l'intéret de ma belle-soeur! Quant au vôtre je n'en ai cure!!!


Eh ben voila une personne qui parle de respect alors qu'elle fait une esclandre pour un homme devoilant son amour à celle qui l'aime..........
Il fallait mediter la dessus vraiment, lui que rentrait à peine de Geneve et de la Savoie pour laquelle il avait combattu pour rendre à ce duché sa liberté, ou etait elle la grande bouche aux moments ou il fallait prendre les armes? Point à ces cotés cela était sur, il l'aurait vu, enfin surtout entendu............
Une belle journée, une belle ceremonie, une demande en mariage, n'est est ce pas la que des evenements beaux et devant apporter joie et gaité?
Ah vi c'est vrai les fameuses convenances, celles qui empechent à un etre humain d'exprimer ses plus simples emotions. Fallait il etre aussi coincé du fondement pour reprimer tout ce qu'il y a de plus beau chez l'Homme? Etre aussi peu sur de sois pour se cacher derriere des convenances n'etait vraiment pas pour lui.
Il avait donné de son sang pour que d'autres comme eux puissent jouir de leurs privileges, n'osant meme pas faire leurs devoir d'allegences vis a vis de leurs suzerrains en respectant la levée de ban et ca venait parler de respect..........
A méditer surement tiens aussi..................

Phoe ecouta la suite des evenements avec attention, glissant son regar azur sur celle qui quoi qu'en penses les autres deviendrait SA femme apres l'été.
Elle avait cet air si serein qui l'avait ennivré à Belrupt, qu'il en oublia la querelle instestine entre la bigotte de la noblesse et sa pomme.
Qu'etait cette mascarade par rapport à la beauté resplendissante d'Elie, rien et vraiment rien.
Il se promit de ne plus repondre aux attaques de la belle soeur d'Elie, preferant de loin les ignorer ou meme mieux encore tenter de les convaincre que l'on peut etre sans éducation celon leurs rites mais etre aussi un homme de bien, oeuvrant pour les pauvres et les necessiteux à chaque souffle de sa vie.

La etait pour Phoe la vrai noblesse, celle du coeur, celle de l'action au quotidien pour aider les pauvres, celle du courage à defendre ceux qui en ont besoin mais certainement pas celle de la parlotte inutile pour juste se faire valoir.
Pour Elie, il se tairait, pour Elie, il ferait profil bas, pour Elie il donnerait juste sa vie pour que le sienne illumine encore et encore celle des autres
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 10:08

Elienore avait vu l'arrivée de son ami et parrain volcano, Benoit. Ne pouvant aller le saluer chaleureusement sans encore repousser le début de son anoblissement, elle se contenta de lui faire un signe et un sourire.

Un calme relatif étant revenu, Savoie commença la cérémonie.


-Avant que vous ne prononciez votre serment, veuillez prendre note des règles à suivre sans quoi vous saliriez le nom de votre suzerain.

Vous ne devez pas nuire à votre suzerain, à sa famille et à ses biens, vous devez lui apporter une aide financière lorsque ce dernier part en guerre, marie sa fille aînée, adoube son fils aîné, ou s’il est demandé contre rançon. Vous devez également défendre votre suzerain en cas d’attaque, le protéger lors de ses déplacements. Il en va de même pour le soutien militaire lorsqu’il part en guerre et pour finir être présent aux assemblées féodales ainsi qu’aux fêtes liturgiques qu’il organise.

Acceptez vous ces devoirs ?


Elle concentra toute son attention sur ces mots, complètement hermétique à tout ce qui pouvait encore se passer derrière elle.

Nuire à Tia et aux siens, jamais de la vie! Cette famille était comme la sienne. Lui venir en aide, la défendre, la protéger...elles le faisaient mutuellement depuis des années. Participer aux assemblées et aux fêtes...Ah ben oui et plutôt deux fois qu'une, voilà une bonne excuse pour avoir de nouvelles robes.
Bref ses devoirs de vassale ne changeraient en rien ce qu'Elie avait toujours fait en tant qu'amie.

Elle plongea ses prunelles vertes dans les yeux du Hérault et d'une voix ferme et assurée répondit à la question qui lui était posée.


Oui!
J'accepte ces devoirs et les fait miens.


Un sourire pour Tia illumina son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Eléïce de Valten
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 13
Localisation : Seigneurie de Tyx, fief de la baronnie d'Herment
Date d'inscription : 16/09/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 12:28

Un appel, du brouhaha, une voix de femme qui crie sur Phoe, qu'avait il donc fait? La demande en mariage lui revint de pleins fouet, prêt à la lacérer comme une vulgaire tomate. Tendant l'oreille, elle ne comprit qu'un bout de ce qu'il se passait, une gueuse injuriant un gueux, fallait noter ça dans les annales ou au moins sur un parchemin à conserver soignement pendant des millénaires, histoire que leurs descendants se marrent bien de la scène puérile. Décidemment, Line croyait avoir tout vu mais ce n'était point le cas, plus le temps passait, plus les gens l'execraient par leur comportement. La demande n'était donc pas bien tombée? La seule chose qui aurait pu nuir à ce bonheur pour Elie c'était qu'en France, le mariage gueux - noble était interdit alors qu'en Empire non, donc la demande n'était que légitime et la Valten lui donnait raison quoiqu'il en soit. Si les invités trouvaient que c'était long, avaient qu'à venir en Armagnac et Comminges ou en Rouergue, y'avait le choix, comme les cérémonies qui ne duraient que le temps du serment, y'avait de tout et plus une cérémonie durait, mieux c'était à son goût car cela montrait l'attachement des invités pour l'impétrant. Line se demanda si un petit coup de caducé sur les têtes de mauvais poil suffirait à remettre leurs idées en place et que la cérémonie continuerait sans embûches.

Avez vous finit de jacasser dame que nous puissions entendre le serment de celle pour qui nous sommes tous là? Tig ou pas, ce n'était pas cela qui l'empêchait de parler, toujours adossée à la fenêtre, son regard se porta justement sur lui, indifférent, autant les combats entre gueux que les combats entre nobles, ne l'intéressaient aucunement mais avaient don de l'énerver au plus au point. Sans attendre de réplique et elle s'en fichait bien, Line posa sa chope déjà vidée et passa devant le petit groupe pour se poster derrière le groupe formé par Tia, Elie et Savoie.

Après tout, cela était intéressant de voir comment une cérémonie d'allégeance se passait en Savoie, rien que le début était sensiblement différent. La Valten ne pipa mot, ne se préoccupant plus de ce qu'il se passait derrière non plus, s'ils étaient assez matures, ils comprendraient que ces querelles n'étaient que puériles et qu'ils n'avaient pas à imposer cela à Elie. Un sourire adressé à cette dernière pour lui montrer son soutient pleins et entier même s'il était moindre par rapport à ces gamins qui se chamaillaient.
Revenir en haut Aller en bas
godelaine

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/04/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 13:59

Godelaine suit son epoux comme son ombre, trop de gens inconnus d'elle,ne la rassure guere.
La ceremonie semble prendre du retard .
De loin elle assiste à ce qui semble etre une altercation entre une dame et le fiiançé,au demeurant un homme charmant,de elienore
Elle reconnait auprès de la dame en question Tigelius, comme il semble avoir vieilli!A peine si elle le reconnait...

Se penchant à l'oreille de Gabriell, elle lui demande


dis mon ange, cette demande en mariage etait elle prevue?en tout cas, c'est vraiment charmant de le faire ainsi en presence de tout leurs amis
Revenir en haut Aller en bas
Silanie
Banneret
Banneret
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 16:37

Ohlala, quel honte! Arrivé en retard, ça ne ressemblait absolument pas a la jeune femme, surtout qu'elle avait pas de raison de l'être, elle était en Savoie! Enfin pas de raison, si ce n'est qu'elle s'occupait des affaires de son père en son absence, qu'elle devait s'occuper de sa fille, remettre les terres de Castiglione au pas, son absence ayant entrainé bien du souci chez les domestiques, sans compter qu'elle préparait son mariage a venir, que son fils était sorti de ses études....Bref, elle avait confier Lyla a une nourrice, ne voulant point que son jeune age dérange pour la cérémonie. Et hop, traversé en quatrième vitesse, enfin surtout aussi vite que les chevaux le permettent, de la Savoie, pour joindre les terres de Bellecombe. La jeune dame espérait ne pas arrivé trop tard, et fut bien obligé, en entrant dans la pièce, de constater qu'elle n'était pas arrivé a temps. Reprenant ses esprits, son souffle, elle s'avança doucement dans la pièce pour aller y rejoindre son amour Arnaut. Elle s'installa mine de rien prés de lui, lui pris la main pour lui signifier sa présence, un sourire en coin. Bientôt elle serait de cette famille et Sil tenais absolument a lui faire honneur. Les moments n'étaient pas aux réjouissances, mais en ce jour, elle aurait le plaisir de voir des sourires et pour rien au monde elle n'aurait loupé ça. Elle fit un rapide tour pour voir qui était présent et sourit. Elle vit Linoa, avec qui elle apprenait avec bien des peines les méandres de l'Herauderie. Elle aperçut Auris puis Pisenlit, elle ne s'arrêta pas, surement que ces personne n'aurait pas plaisir de la voir. Les autres visage ne lui était pas vraiment familier, elle reporta donc son attention sur la cérémonie qui venait de débuter. Avec un intérêt certains, n'ayant jamais vécu ce type d'anoblissement, et que bientot, son pere la mettrais dans le grand bains. Non pas qu'elle n'avais rien appris depuis son anoblissement, mais les cérémonie vassalique était une chose qu'elle n'avait pas habitude de voir, et cela lui servirais a coup quand il s'agira de son père. Elle irait saluer Tia, et les quelques personnes presente une fois cela fait.

Revenir en haut Aller en bas
Adrien72

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 18:06

Adrien hocha la tête, il remit en place une mèche de cheveu qui le genait et il continua la cérémonie en essayant d'ignorer les perturbations de la salle.

- Bien, maintenant vous, Elienore, allez jurer fidélité, aide et service armé et conseil a votre future suzeraine. Et vous, Tyamarys, allez jurez protection, justice et subsistance à votre futur vassale. Enfin, vous scellerez le contrat avec une accolade, ainsi que la remise de la couronne et des armes pas la suzeraine

Adrien leva la main pour les invités à commencer leurs serments.
Revenir en haut Aller en bas
Tigelius de Borsele

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 46
Localisation : Polignac
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Titre:

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 18:16

Tigelius enlaça sa future épouse d'un bras protecteur et aimant, chose dont finalement une bonne partie des personnes présentes semblait privées, ce qui n'était pas étonnant au vu de certains comportements. Tout en se concentrant sur la cérémonie et sur la dignité avec laquelle sa Marraine allait conférer le gage de sa profonde amitié à sa soeur de coeur, il se perdit dans ses pensées. Ce n'est pas le BA qui avait changé, ni vraiment les moeurs du Royaume, mais certainement les gens eux-mêmes. A force de crouler sous les titres et charges, à force de se voir confier des missions, les hommes et femmes modernes se croyaient indispensables et importants, oubliant justement que les cimetières sont peuplés de personnalités qui ont été incontournables un jour. Tigelius avait su garder toute la distance qui s'imposait, tout au long de sa vie et il n'avait jamais versé, Aristote l'en garde, dans la suffisance ou dans l'opprobre.

Que dire d'un homme qui n'a aucune compassion pour sa propre bien-aimée, troublant la dignité d'une cérémonie héritée de décennies d'allégeance et de respect. Etait-il capable de porter à lui seul la responsabilité, pour le restant de ses jours, la déchéance qui serait celle d'Elie si la cérémonie ne pouvait se poursuivre à cause de son comportement stupide ? Certes, ce garçon était sincère et ses sentiments venaient du plus profond de son coeur, mais la tempérance et la modération s'imposent dans ce genre de situation. Et si l'étalage de ses sentiments donnaient l'illusion d'un certain courage, ce jeune oison était passé à côté de la plus belle chose qui soit : la beauté d'une demande formulée dans l'intimité du couple, dans un coin de nature ou dans une chapelle, dans le silence et la discrétion, sous les yeux du soleil, que ce soit à la montée de la rosée ou au tomber du jour. Ce bonheur-là, il était désormais condamné à ne jamais le connaître et s'il lui venait l'idée de l'imposer à Elie, plus jamais cela n'aurait la même force, ni le même goût, ni la même majesté... Tant pis pour lui et dommage pour Elie, elle méritait bien mieux, mais il était trop tard. Tigelius soupira intérieurement, se disant que chacun menait sa barque comme il l'entendait et qu'il ne fallait en vouloir qu'à soi-même si une embouchure mal choisie menait à la colère de l'océan...

Son regard se posa sur le visage de sa fiancée, rassénérée. Elle était de loin la plus belle femme que ce monde ait porté et chaque jour il pouvait remercier Aristote de lui avoir fait croiser sa route. Aristote tout comme sa cousine et marraine, d'ailleurs, qui n'était pas pour rien dans leur rencontre qui n'avait certes pas dû faire le bonheur de tout le monde mais rien d'autre que leur bonheur et la grandeur de leur amour ne comptait. Doucement, sa main glissa dans la sienne, laissant leurs doigts s'enlacer amoureusement à l'image de leurs corps et de leurs âmes, unis par un amour profond. Il sentit sa main se resserrer sur la sienne et il sourit, son regard se tournant vers Elienore qui était pour lui une grande fierté.

Les questions posées par le Hérault, même si elle remontait à des rites séculaires, avaient le mérite de la clarté. Sans nul doute qu'Elie accepterait ces charges bien volontiers. Et de charges, elles n'en étaient d'ailleurs point, c'était bien naturel pour sa soeur comme pour chacun des membres de cette famille de se prêter main forte, dans les moments les plus doux comme dans les instants les plus pénibles. La cérémonie fut une nouvelle fois interrompue, Tigelius n'avait pas besoin de retourner pour savoir qui en était l'auteur, tant il connaissait bien cette voix.


Eléïce de Valten a écrit:
Avez vous fini de jacasser, Dame que nous puissions entendre le serment de celle pour qui nous sommes tous là?

Allons donc ! Quelle autre Dame avait donc parlé, sinon Elie pour répondre à son prétendant ? Tigelius n'avait rien entendu, peut-être s'agissait-il d'une servante ou d'un valet à la voix trop fluette qui s'était aventuré près de la porte de la chapelle. Certes, Phoe s'était un peu emporté suite à ce que Florence lui avait chuchoté, mais si le garçon était un peu emprunté et manquant de tenue, il n'en avait pourtant pas une voix de femme. Tigelius haussa les épaules, laissant sa fiancée se blottir contre lui, leurs regards se croisèrent et d'un même geste, leurs yeux amoureux se posèrent sur Elienore qui était la reine du jour. Et cela, même son aimé l'avait oublié, attirant surtout l'attention de l'assemblée sur ses propres sentiments et faisant peser un poids bien lourd sur les épaules d'Elie. Qu'aurait donc imaginé cette cour de bien-pensants si Elie avait refusé ? Sa réponde aurait-elle été la même s'ils avaient été seuls, elle et lui ? Tigelius devrait en parler à sa soeur entre quatre yeux, car pour rien au monde il ne voulait qu'elle connaisse un nouveau malheur... Il fut interrompu dans ses réflexions par une réponse, attendue, celle-là, et qui remplissait Tigelius d'une infinie fierté

Elienore, sa soeurette a écrit:
Oui! J'accepte ces devoirs et les fait miens.

A peine ces mots prononcés, la cérémonie reprit le cours digne et tranquille imposé par le maître de cérémonie.

Adrien a écrit:
Bien, maintenant vous, Elienore, allez jurer fidélité, aide et service armé et conseil a votre future suzeraine. Et vous, Tyamarys, allez jurez protection, justice et subsistance à votre futur vassale. Enfin, vous scellerez le contrat avec une accolade, ainsi que la remise de la couronne et des armes pas la suzeraine
Revenir en haut Aller en bas
Elienore
seigneur et dame
seigneur et dame
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 45
Localisation : Auvergne, Polignac
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 19:09


Ecoutant une fois de plus les instructions de Savoie, Elienore se tourna vers Tia afin de lui faire face. D'un geste elle retira son touret et le voile afin de se présenter tête nue.

Que de temps elles avaient passé ensemble, deux amies presque des sœurs aimant s'amuser et se soutenant dans les difficultés. Elle se souvenait de leur première rencontre dans une taverne de Polignac où dès les premiers mots elles s'étaient appréciées. Les cérémonies de mariage respectives, les naissances et les deuils aussi. Les crises de fou rire ou encore cette nuit où elles avaient bravement combattu une armée bretonne les menant aux portes de la mort.

Au souvenir de tout ça, Elie sourit et sans y réfléchir elle s'agenouilla devant celle qui lui faisait l'honneur de la choisir comme Vassale.

La voix s'éleva de sa gorge, claire et distincte pour prononcer son serment. Elle l'avait tant répéter ces dernières semaines qu'elle ne butta sur aucun mot.


Chère Baronne de Bellecombe, Tiamarys mon amie.

Moi, Elienore de Montsalvy accepte avec bonheur et surtout honneur la responsabilité que vous me donnez en m'octroyant le fief de Leschaux, dépendant de la baronnie de Bellecombe.

Je vous jure l'obsequium, notre respect féal, le consilium de nos conseils éclairés vous abreuver, et l'auxilium si ma suzeraine venait à avoir besoin de notre bras, de notre épée ou même de notre vie.

Je vous serez fidèle en tant qu’Amie, comme je l’ai toujours été et Vassale respectueuse jusqu'à ce que le Très Haut nous rappelle à lui…le plus tard possible.


Curieusement le silence était total dans la chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
Tiamarys
Baronne
Baronne
avatar

Nombre de messages : 1164
Age : 44
Localisation : Fief d'Aubiat ou cief de Bellecombe
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   Mar 19 Avr - 19:29

Tiamarys sourit à son amie. Que de cérémonial. Elle n'avait pas l'habitude de temps de chichis mais il fallait suivre le protocole.

Elle regarda donc Elienore s'agenouiller devant elle tête nue et prit la couronne que lui tendait Savoie.

Moi, Tiamarys de St Ours, Baronne de Bellecombe, dame d'Aubiat, te jure à toi Elienore, dame de Leschaux, protection, justice et subsistance.

Elle posa doucement la couronne sur la tête de son amie, et lui fit l'accolade. Savoie leur avait épargné le baiser vassalique. Elle ne s'en plaignait pas, elle n'avait pas envie de risquer l'accident diplomatique en embrassant une nouvelle fiancée mais elle espérait qu'il faisait tout dans les règles.



Elie, je te remets la couronne de dame, le blason de Leschaux que tu devras gérer en mon nom et un peu de terre du domaine que je te confie.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anoblissement d'Elienore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anoblissement d'Elienore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: Chapelle-
Sauter vers: