Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trépanation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaiis



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Trépanation   Jeu 11 Mai - 8:02

La trépanation (le fait d'ouvrir le crâne) est connue depuis la nuit des temps. C'est un technique qui est utilisée dans les cas de blessures à la tête avec enfoncement osseux. On estime que cette pratique sauve 20 à 30 % des blessés.

Les moyens utilisés ont énormément varié selon les époques.

-les trépanations grattées qui utilise un procédé « sûr mais très lent » et qui consiste à racler l’os progressivement jusqu’à obtention d’un trou de trépan. Cette pratique est plus utilisée sur les enfants qui ont, on l'a constaté, un revêtement crânien plus fin et plus fragile.

-Les trépanations forées nécessite l’utilisation d’un trépan rond en métal.

Il existe une troisième technique qui consiste à circonscrire, en attaquant l'os de façon concentrique et par une série de courtes incisions à la scie, un volet osseux, qui sera secondairement enlevé. Cette technique est la plus utilisée de nos jours.. Toutes les "trousses de chirurgiens" comportaient une petite scie de trépanation destinée à ce type d'intervention.
Quelque soit la technique utilisée, il faut avoir des connaissances précises et être très vigilant durant l’acte opératoire.

Depuis les grecs et les Romains, on se penche sur l’organe qui se trouve dans notre tête et on essaie d’en comprendre le fonctionnement. On peut dire aujourd'hui que les humains ont une conscience.

Le cerveau est un organe très important non seulement pour notre vie quotidienne mais aussi pour notre vie tout court. Le fait que l'on perde celle-ci, que l'on devienne aveugle, muet, impotent s'il est touché le prouve.

J'ai moi-même trépané une personne qui avait perdu la vue suite à une chûte. Au début son médecin pensait qu'elle reviendrait petit à petit. Rien.... La personne sombrait dans la nuit et aussi dans la mélancolie la plus obscure. On m'a demandée de venir l'examiner. Il avait un petit affaissement derrière la tête presque au niveau de la nuque. J'ai tenté l'opération. Maintenant la personne voit comme vous et moi.

Quelle émotion lorsqu'on avait retiré les bandages.

Avant d'opérer sur le crâne, il vous faut prendre plusieurs précautions et la première est de connaître les circonstances de l'accident sur cette partie du corps ô combien fragile.

Il faut donc questionner les témoins. IL faut aussi examiner le crâne afin de connaître exactement le type de blessure, si l’os a été fracturé ou pas. ON va utiliser la « poudre capitale » qui va s’infiltrer dans les lésions qui vont donc apparaître noire ensuite alors que le reste restera blanc. Les recettes sont différentes selon les époques et les chirurgiens.

On trouvera cinq type de lésions
-fractures, contusions, enfoncement avec fracture, l'hédra (félure de l'os avec un objet tranchant), fracture par contre-coup.

Trois techniques pour reconnaître une fracture cachée :
-tâter avec le gras du doigt,
-percuter avec une baguette légère et sèche (de saule par exemple), si on obtient un son rauque et sourd, alors il y a fracture
-faire tenir au patient un fort fil ciré entre les dents que l’on tire fortement. Un homme blessé au crâne ne peut supporter ce type de traction.


Héliodore, chirurgien grec de l’antiquité donna six cas où le trépan peut être utilisé
-décollement des méninges et épanchement sous-crânien
-fracture avec enfoncement
-fracture avec saillie des fragments
-fracture avec esquilles
-fracture avec chevauchement des fragments
-contusion avec apostème sous-crânien

Pour les apostème, Roger conseille l’application d’un emplâtre fait d’absinthe, d’armoise, d’oignons et de rues écrasés et cuits dans l’huile. Une fois l’œdème bien mûr, on ouvre et on fait sortir le pus avec la main.

Revenir en haut Aller en bas
Isaiis



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Trépanation   Mar 16 Mai - 7:45

la Trépanation pour les personnes atteintes d'épilence (épilepsiei):

L’épilence est une des maladies qui a eu le plus d’appellations différentes au cours des siècles. Au Vème siècle av. J-C., les Grecs la surnomment "La maladie sacrée". On trouve sa description dans le traité d’Hippocrate du même nom. On attribua également à cette époque le terme de "seleniazetai" que l’on attribuait aux pilentics que l’on croyait affectés par les phases de la lune ou par la déesse Séléné. Mais Hippocrate émettait déjà l’hypothèse d’un dérèglement cérébral comme cause de cette maladie.
L’épilence est non seulement une maladie très fréquente mais également très impressionnante. Le « grand mal » provoque toujours stupeur et effroi. De plus, il existe différentes sortes de crises d'épilence, ayant chacune un nom spécifique. On ne connaît pas les causes, certains pensent que c’est l’œuvre d’un esprit malfaisant. Une blessure, de guerre par exemple, peut provoquer ces crises. Il suffit que le crâne soit enfoncé vers l’intérieur pour que cela provoque des crises.

Dans ce cas, il faut essayer lors d’une opération de soulever la partie osseuse et donc éloigner l’épilence. Bien souvent, l’ouverture de la calotte permet aux démons de la maladie, aux effluves empoisonnées et aux « jus malades » de s’en éloigner.


On connaît aussi l’opération de la pierre de folie. Cette technique permet de sortir les patient d'une folie passagère suite à un choc d'émotions. Cette folie peut être aussi causée par un insecte, une araignée, une mouche ou un coléoptère qui, quand on dort, pénètre par les narines et se change en une pierre. C’est comme pour les chevaux qui ont le vertigo ou lorsqu’ils sont piqués par un taon.

Vous devez d'abord avoir une petite pierre cachée dans un replis de votre vêtement. Parlez calmement au fou et propsez lui de l'aider à sortir tout ça de sa tête. S'il est réticent, abandonner vous perdrez votre temps. S'il est d'accord ou presque, enfermez vous seul avec lui. Faites le s'assoir, rasez lui le crane comme nous l'avons déjà vu et faite une légère incision en croix. Prenez discrètement la petite pierre, imbibez la du sang du patient et avec force paroles décrivant votre trouvaille, votre joie d'avoir trouvez aussi vite sa pierre de folie, présentez lui la pierre et faite votre couture pour de façon exagéré et mettez un très gros bandage. Donnez quelques recommandations d'alimentation et de rituels variés à accomplir par le patient afin de détourner sur le long terme son attention de ce qui l'a rendu fou et faites le revenir. Vous constaterez souvent que la raison lui est revenue et que plus rien de la folie ne parait.


Attention, de nombreux charlatans sévissent sur les marchés en pratiquant cette opération. IL suffit de faire une petite incision qui saigne de façon spectaculaire, au front ou derrière l’oreille et par un tour de passe-passe laisse tomber une pierre devant les yeux de leur « patienté. n caillou ou une pierre de la tête du malade. Ces charlatans se font passer pour des professionnels expérimentés, parcourent le pays et par magie noire et suggestions gagnent beaucoup d’argent grâce à la peur des maladies.
Revenir en haut Aller en bas
 
Trépanation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Planète Sauvage] Des macaques du zoo livrés à la trépanation ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: Cabinet médical :: Cabinet médical-
Sauter vers: