Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cataracte, oeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaiis Lacourt d'Asceline



Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: cataracte, oeil   Jeu 18 Mai - 12:06

La cataracte

La cataracte est l'opacification partielle ou totale du cristallin, lentille convergente située à l'intérieur de l'œil. Cette opacification est responsable d'une baisse progressive de la vue, au début accompagnée de gêne à la lumière.

Plusieurs causes sont possibles
-la cataracte sénile : elle vient progressivement.
-la cataracte héréditaire : elle apparaît précocement chez le tout jeune enfant
-la cataracte suite à un traumatisme: qui est d'évolution rapide
-la cataracte qui résulte d'affections graves de l'oeil (uvéites anciennes, décollement de la rétine ancien)

Dans le domaine de la chirurgie de la cataracte, c'est Ammar Ibn Ali qui a été le premier à tenter l'extraction de la cataracte par aspiration. Il a inventé l'aiguille creuse montée sur seringue métallique. Voici ce qu'il dit

Citation :
« Puis j'ai fabriqué une aiguille creuse, mais je ne l'ai pas expérimentée sur qui que ce soit, avant de venir à Tibériade. J’ai reçu pour une intervention un homme qui m'a dit : Faites comme vous voulez avec moi, mais je ne peux pas m’allonger sur le dos. Ensuite, je suis intervenu sur lui avec l’aiguille creuse et j’ai extrait la cataracte. Il a vu immédiatement et n'a eu pas besoin de s’allonger, mais il a dormi comme il le souhaitait et a gardé les yeux bandés pendant sept jours seulement. Personne n’a utilisé cette aiguille avant moi et j’ai fait de nombreuses opérations avec cet instrument en Egypte. »



Une cataracte est inopérable si elle ne se dilate pas lorsque l'autre oeil est fermé ou sous l'effet d'une friction d'une compresse ou d'un souffle.
Une cataracte opérable doit être de bonne couleur (de ciel avec quelques blancheurs et dans laquelle on voit quelques clartés. Avant d'opérer, faire le test suivant : fermer en oeil et appuyer le pouce sur la paupière de l'autre oeil puis relâcher brusquement. Si l'humeur aqueuse s'est déplacée et revient rapidement à sa position de départ, alors c'est bon.



Passons à la technique

La méthode est décrite avec précision par Abulcasis :



Citation :
« Commencez par faire asseoir le malade devant vous : soulevez la paupière avec la main gauche si c’est l’œil droit qui est cataracté et avec la main droite si c’est l’œil gauche ; saisissez le mikdah (ou aiguille à cataracte) [....] Appliquez la pointe de l’instrument près de la cornée transparente à la distance d’un travers de stylet, dans le blanc de l’œil et du côté du petit angle. Plongez-le vivement et faites lui effectuer une légère rotation sur lui-même de manière qu’il traverse le blanc de l’œil et que vous ayez le sentiment qu’il est arrivé à des parties non résistantes. La profondeur à laquelle doit pénétrer l’instrument n’est autre que la distance qui sépare la pupille de la circonférence externe de la cornée transparente ou couronne de l’œil : à ce moment, l’instrument apparaît au centre de l’œil en raison de la transparence de la cornée. Portez alors l’instrument en haut, au point où siège la cataracte et déprimez-la : si elle a cédé, le malade verra immédiatement, bien que l’aiguille soit restée dans son œil. Attendez un instant, et si la cataracte remonte, abaissez-la de nouveau, sans retirer l’instrument. Aussitôt qu’elle se maintient et qu’elle ne remonte plus, retirez le mikdah doucement, en renversant petit à petit la main. »




Cette même technique est décrite par Gilles de Muisit en 1350
Le patient est placé dans un endroit bien éclairé sur un banc à califourchon. Derrière lui une aide lui tient la tête fermement. Le chirurgien s'assoit devant le malade. IL ouvre de la main droite l'oeil gauche ou inversement. Il souffle dans l'oeil afin que la cataracte prenne mouvement et demande au patient de tourner l'oeil vers le nez. Il Introduit en la tournoyant l'aiguille par le milieu de la conjonctivite en poussant et perçant jusqu'à apercevoir l'aiguille être au vide. Il tourne l'aiguille vers la cornée quand il la verra au travers et la pousse jusqu'au milieu de la prunelle et un peu plus.


Citation :
Et adonc, un peu en repliant la cataracte qu'il la mette en bas, et qu'il la tienne là avecques l'aiguille tant qu'on pourroit dire trois fois le Pater ou un Miserere. Et si la cataracte se relève, qu'il la reprenne avec l'aiguille tant de fois qu'elle demeure en bas.



Il faut veiller à ne pas déchirer l'uvée et à ne pas toucher au cristallin. Quand elle ne se rehausse plus, retirer l'aiguille en tournoyant comme on l'a introduite. Ensuite, bander l'oeil sain et vérifier la vision de l'oeil opéré, puis bander les deux yeux après avoir oint l'oeil un collyre à base de blanc d'oeuf. Mettre à la diète le premier jour et changer le pansement durant neuf jours. Laver l'oeil doucement à l'eau froide.



Spoiler:



Et lorsque la vue baisse sans que ça soit une cataracte....

Un physicien florentin a mis au point au XIII une paire de verres enchassés dans un cercle de bois, dont la courbure et l'épaisseur permettent de grossir les objets et les textes. Les premières besicles naissent ensuite. Ce sont deux lentilles convexes rondes, en verre de Murano. Puis les verres concaves apparaissent toujours à Florence en 1440.
Revenir en haut Aller en bas
 
cataracte, oeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cataracte discus
» Ma souris a une peau sur l'oeil
» cataracte juvénile
» Cause de la cataracte
» Pupille qui vire au jaune après cataracte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: Cabinet médical :: Cabinet médical-
Sauter vers: