Domaine du bon repos

royaumes renaissants
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Partie 1 heraldique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaiis



Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Partie 1 heraldique   Dim 17 Sep - 14:16

I - Introduction

1. Présentation et définition


  • L'Héraldique remonte au XIème siècle, à l'époque des croisades, les soldats peignaient sur leur écu différentes figures géométriques, des animaux ou encore des végétaux pour pouvoir se reconnaitre plus facilement sur un champ de bataille. Imaginez vous en armure avec un casque, personne ne vous reconnaitrait et des alliés pourraient autant vous occirent sans le faire exprès.

  • L'Héraldique est un Art (ou une spécialité) se consacrant à l'étude du blason et des armoiries. Il n'est absolument pas faux de parler de "science héraldique" de part toutes ses règles et son vocabulaire spécifique employé, c'est une science et un language!
  • Un écu est un bouclier portant des armoiries soit, un écu accompagné d'ornements.
  • Le mot "blasonner" correspond à la lecture claire et précise sous forme descriptive d'un blason ou d'une armoirie, j'appuie bien le fait que la précision est importante puisqu'il y a un terme pour presque tout à un détail près mais nous verrons cela plus tard!
  • Les blasons et armoiries sont composés de figures et de pièces que nous appellerons des "meubles".

[*]

2. Forme de l'écu et décomposition

A présent laissez moi vous présenter les différentes formes d'écu, parmis ceux ci, nous en verrons surtout deux, le premier qui sera utilisé par les chevaliers et le second par tout noble.



Par moment je parlerais de blason et non d'écu, il ne faudra pas m'en vouloir car il s'agit d'un abus de language mais cela importe peu au final, enfin bref, voici comment est découpé le blason en différentes parties, neuf au total qui serviront lors des descriptions selon la position de certains meubles, précision oblige. La lecture de l'écu se fera toujours du canton du chef dextre au canton de la pointe senestre, comme quand nous lisons un livre.
Que pouvez vous me dire dessus ce découpage? Y'a t'il quelque chose qui vous gêne?




3) Couleurs avec leur signification et fourrures


  • Les couleurs en héraldique se divisent en deux groupes distincts: les métaux et les émaux.
  • Les métaux sont au nombre de deux, il s'agit de l'or et de l'argent.
  • Les émaux comprennent le reste mais nous en retiendrons cinq: le gueules -qui correspond au rouge-, l'azur -qui correspond au bleu-, le sable -qui correspond au noir-, le sinople -qui correspond au vert- et le pourpre, bien plus rare et peu utilisé.
  • Chaque métal et émail est associé à une planète ou un astre, à une pierre et à des caractéristiques humaines. On peut donc, pour certains blasons, comprendre un peu l'état d'esprit du propriétaire.



Métaux:


L'Or

  • Planète/astre: le soleil
  • Pierre: la topaze
  • Symboles: noblesse, intelligence, vertu, pureté, majesté, divinité, vie, vérité, raison, immortalité. Les symboles varient en fonction des pays.



L'Argent

  • Planète/astre: la lune
  • Pierre: la perle
  • Symboles:  sagesse, richesse, terre, pureté, virginité, transcendance, mais ce peut-être aussi la mort, le deuil et l'ascension spirituelle. Les symboles varient en fonction des pays.


Émaux:


Le Gueules

  • Planète/astre: Mars
  • Pierre: le rubis
  • Symboles: désir de servir sa patrie, amour, feu, supériorité au monde animal, énergie, émotions, guerre, force, virilité, action.



L'Azur

  • Planète/astre: Jupiter
  • Pierre: le saphir
  • Symboles: fidélité, persévérance, loyauté, intelligence, paix, contemplation, existence, royauté -dans certains pays-.



Le Sable

  • Planète/astre: Saturne
  • Pierre: le diamant
  • Symboles:tristesse, humilité, mort, mal, deuil, monde souterrain, temps, fécondité, renaissance. Les symboles varient selon les pays.



Le Sinople

  • Planète/astre: Vénus
  • Pierre: l'émeraude
  • Symboles: liberté, joie, santé, espoir, honneur, eau, sensations, nature.



Le Pourpre

  • Planète/astre: Mercure
  • Pierre: l'améthyste
  • Symboles: Majesté royale et impériale, souveraineté, justice, largesse. Couleur de l'Eglise, le pourpre peut, selon les pays, retrouver les symboles du sable.



A cela s'en suit les fourrures qui sont constituées d'un émail et d'un métal. Nous ne verrons que les principales:


  • L'hermine
  • La contre-hermine
  • Le vair
  • Le contre-vair



Une fois tous les rouleaux déroulés, le Brun s'empara d'un grand rouleau, bien plus grand que les autres, et le déroula dans le sens de la largeur, faisant découvrir comme une grande banderole où il était écrit:

Une des règles les plus importantes à connaitre en héraldique est celle de la superposition des émaux et métaux: on ne peut superposer deux émaux et deux métaux, il faut obligatoirement une alternance des deux. Les fourrures sont exonérés de cette règle, étant composées des deux.

Ceci donc est à ne jamais oublier. Bien sûr il existe des exceptions, aussi rares soient-elles, comme les armoiries de la ville de Jérusalem. Ces blasons sont dit "à enquerre". Il n'est pas utile de le retenir mais c'est toujours bien de le savoir.
L'origine de cette règle est purement esthétique: c'est pour mieux distinguer les armes sur un champ de bataille, pour que le contraste soit plus flagrant.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiis



Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Partie 1 heraldique   Dim 17 Sep - 14:16

Chapitre II : Géométrie

1) Les pièces honorables

Les meubles appelés pièces honorables sont principalement celles-ci:




  • Ces meubles sont à l'origine de nombreux autres et sont très usités. Les connaitre est donc très important.
  • Elles touchent les bords de l'écu et leur largeur est égale au tiers de celle de l'écu.
  • Dans une description, on blasonnera d'abord le champ de l'écu -sa couleur de fond- puis la pièce honorable. Pour exemple, on blasonnera le premier d'argent à la fasce d'azur et le second d'argent au pal d'azur.
  • S'il y a plusieurs fois une même pièce honorable en nombre impair (à différencier de ce qui suit en 3), il suffira de donner ledit nombre, leur position par défaut, étant les unes à côté des autres à distances égales.



Question: à votre avis, pourquoi les pièces honorables sont-elles appelées pièces honorables ?

2) Les diminutions

Comme je l'ai dis tantôt, les pièces honorables sont à l'origine d'autres telles que les diminutions. Rien de bien méchant.




  • Ces meubles touchent également les bords de l'écu -sauf pour la croisette et le flanchis- et leur largeur correspond à un tiers de la pièce honorable dont ils sont issus.
  • La descriptions se fera comme pour les pièces honorables: le fond d'abord, la diminution ensuite.
  • Et comme pour les pièces honorables, s'il y a plusieurs de la même diminution en nombre impair sur l'écu, il faudra en donner le nombre.



3) Les pièces rabattables

Bien, là votre attention est nécessaire. On met le double ratio si vous préférez.

Cendre leur sourit et sort les documents correspondant:

Certaines pièces honorables peuvent être rebattues au nombre de 6 dans tout l'espace de l'écu et peuvent ainsi avoir cette représentation :




  • Plutôt facile à repérer, il faut tout de même faire bien attention au nombre de rebattements qui est de six pour ces exemples, sinon la description ne sera pas la même.
  • Pour décrire ces rebattements on dira de quoi il s'agit, puis comme la lecture se fait du canton du chef dextre -soit tout en haut à la droite du porteur d'écu- au canton de la pointe senestre -soit tout en bas à la gauche du porteur de l'écu (pardonnez mon oubli de signaler au premier chapitre le "sens" de lecture d'un blason... Mea culpa, honte à moi... Embarassed), on blasonnera donc le premier de fascé d'azur et d'or.
  • Les rebattements marchent par nombre pair. Quand ils sont au nombre de quatre et plus de six, il faudra donner leur nombre. A plus de dix, on utilisera un autre terme pour certains rebattements -niveau 2, nous ne le verrons pas-.
  • Pour les rebattements de base présentés, on ne donnera donc pas le nombre de pièces rebattues puisqu'il y en a six au minimum. Pour le second exemple, nous blasonnerons un palé d'or et d'azur.
    La lecture de haut en bas primant sur la lecture de gauche à droite, on blasonnera le troisième exemple de bandé d'azur et d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiis



Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Partie 1 heraldique   Dim 17 Sep - 14:18

Chapitre III : Faune

Dans la grande majorité des cas, un animal sur un blason est représenté de profil et son corps est dirigé vers notre gauche; c'est la position par défaut. S'il est tourné dans l'autre sens, donc vers notre droite, il sera dit "contourné".
L'animal le plus représenté, du moins en Occident, reste le lion. On ne s'étonne pas, on commence par lui !


1) Le Lion

Le lion basique est par défaut, toujours représenté debout -on le dit rampant-, la tête de profil. Plusieurs dessins du lion sont possibles, c'est selon l'artiste, mais ils respectent tous ces caractéristiques.



Ces lions peuvent pourtant être d'une couleur dominante mais avoir leurs griffes, leur langue et/ou leurs yeux, d'une autre couleur. Un terme pour chaque cas, s'il vous plait.


  • Quand la langue est d'une autre couleur, on le dira : Lampassé -ce terme vaut pour presque tous les animaux langués-.

  • Quand les yeux sont d'une autre couleur, on le dira : Allumé -ce terme vaut pour tous les animaux-.

  • Quand les griffes sont d'une autre couleur, on le dira : Armé -ce terme ne vaut que pour certains animaux-.



Un peu d'exemples ?




a) Un lion d'or armé de gueules.



b) Un lion d'or lampassé et allumé de gueules.



c) Un lion d'or lampassé, allumé et armé de gueules.

Toutes ces caractéristiques peuvent donc être cumulées et dans des couleurs différentes, aucun soucis pour ça.


2) Le Léopard

Le lion et le léopard se confondent très souvent, aussi nous allons en établir la distinction dès à présent. Le léopard est un lion mais dans une position différente: sa tête est de face -contre de profil pour le lion- et il est à quatre pattes -on le dit "passant", contre "rampant" pour le lion-.



Voilà donc le blason de la Guyenne et de la Normandie, par exemple, sont des léopards et non des lions comme j'ai déjà pu l'entendre.

Comme le lion, le léopard peut être armé, lampassé et allumé dans d'autres couleurs.


3) L'Aigle


  • En second plan, l'aigle est également un animal particulièrement représenté en héraldique. Autant le lion l'est le plus en Occident, autant l'aigle l'est le plus en Orient. Ce sont en tout cas les deux principaux.
  • L'aigle en héraldique est féminin. On dit donc une aigle.
  • Une aigle est toujours représentée le corps de face et la tête de profil avec les ailes ouvertes et étendues. C'est une aigle éployée.





Pour l'aigle aussi a des caractéristiques: elle peut avoir les yeux et la langue d'une couleur différente du corps -comme le lion et le léopard-, mais aussi le bec, les griffes et les pattes. Ainsi, l'aigle sera décrit avec ces termes :



  • Quand les yeux sont d'une autre couleur, on la dira : Allumée (ce terme vaut pour tous les animaux)
  • Quand le bec est d'une autre couleur, on la dira : Becquée (ce terme vaut pour tous les oiseaux)
  • Quand la langue est d'une autre couleur, on la dira : Languée (ce terme sera préféré pour tous les oiseaux langués).
  • Quand les pattes sont d'une autre couleur, on la dira : Membrée (ce terme vaut pour tous les oiseaux)
  • Quand les griffes sont d'une autre couleur, on la dira : Armée (ce terme ne vaut que pour tous animaux avec des griffes).



Par exemple, dans ces cas nous avons :




a) Une aigle d'azur allumée de gueules.



b) Une aigle d'azur becqué et languée de gueules.



c) Une aigle d'azur membrée de gueules.



d) Une aigle d'azur languée et armée de gueules.

Là encore, toutes les caractéristiques peuvent être cumulées et dans des couleurs différentes.



  • Comme une aigle est représentée naturellement les plumes des ailes dirigées vers les bords de l'écu, si ces dernières sont dirigées vers la pointe, on dira que l'aigle a le vol abaissé.


  • Mais peut être avez vous déjà vu une aigle à deux têtes, à ce moment là on dira d'elle qu'elle est bicéphale, de surcroit, vous avez un bel exemple du cumul des différentes caractéristiques dans différentes couleurs :[


  • Décrivez moi cette aigle.


Non non Dame, je ne l'ai pas oublié, il est là regardez.


Code:
http://img33.imageshack.us/img33/3518/aiglelanbec.png

Une aigle d'azur becquée et languée de gueules, parce qu'elle a le bec de gueules et la langue du même. Mieux ?

Le Brun lui sourit et remballa. Pour rester dans les oiseaux en plus. Enfin presque...

Bien ! Nous allons voir plusieurs bestioles de l'héraldique. Rassurez-vous, rien de compliquer.

4) La merlette

Souvent présente sur nos blasons, la merlette n'a que son corps à blasonner, point de vocabulaire mis à part son nom. La merlette est un oiseau dessiné sans bec ni pattes et elle est de profil.



Donnez-moi la composition de ces écus dans l'ordre de lecture utilisée en héraldique. Ça vous fera un petit exercice.

5) Le bar

Passons aux animaux aquatiques voulez-vous ? Un poisson pour commencer, le bar ou aussi barbeau. Il représenté de profil comme presque tous les autres animaux, verticalement -en pal-, un peu courbé, la tête et la queue vers le flanc dextre de l'écu. Tout comme la merlette, il n'y a rien d'autre à décrire chez lui, il n'a pas de partie qui peuvent être d'une autre couleur.



6) La coquille

La coquille St-Jacques, on connait tous. L'héraldique aussi la connait bien, c'est pour cela qu'elle est incontournable. Il n'y a que la couleur à décrire pour la coquille hormis parfois quand les petites pointes en haut sont d'une autre couleur, on dira la coquille oreillée. Elle est représentée par une vue extérieure, si on voit l'intérieur, il s'agira alors héraldiquement d'un vannet.

Revenir en haut Aller en bas
Isaiis



Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Partie 1 heraldique   Dim 17 Sep - 14:19

IV - Flore

1. L'Arbre

L'arbre basique a le tronc de la même couleur que les feuille, pas de racines ni de fruits ni de fleurs ni de glands, rien hormis des feuilles, en voici un exemple :



Il y a donc plusieurs possibilités avec les arbres et ont donc aussi une couleur dominante mais avec des variables, en voici quelques unes en exemples :

  • Quand on voit les racines de l'arbre, on le dira : Arraché.


  • Quand le tronc de l'arbre est d'une autre couleur, on le dira : Futé.
  • Quand un arbre a des fruits de la même couleur ou d'une autre, on le dira : Fruité.


Par exemple, dans ces cas nous avons :

a) Un arbre de sinople fruité de gueules.

b) Un arbre de sinople futé de sable.

c) Un arbre de sinople arraché et futé de sable.

Toutes les caractéristiques peuvent donc être aussi cumulées et dans des couleurs différentes. Elles sont surtout données pour des arbres simples, lorsqu'on peut identifier l'arbre de par ses feuilles on le fait, s'il s'agit d'un chêne il peut avoir des glands et sera donc dit englanté.


2. La Gerbe

La gerbe est par définition, une gerbe de blé donc on dira simplement qu'il s'agit d'une gerbe, par contre, si on utilise un autre céréale, il faudra le nommer, il n'y a qu'un seul mot de vocabulaire pour la gerbe, qui est pour le lien qui la retient, s'il est d'une autre couleur, la gerbe sera dite liée :






3. La Grappe de raisin

Elle est représentée par son fruit et peut avoir en plus un morceau de tige accompagné de deux feuilles, chacune placée de chaque côté de la grappe :




  • Quand les feuilles rattachées à une tige sont présentes et/ou d'une autre couleur, on la dira : pamprée.
  • Quand la tige est présente et/ou d'une autre couleur sans feuilles, on la dira : tigée.
  • Quand une vrille est présente, on la dira : vrillée.


Par exemple, dans ces cas nous avons :


a) Une grappe de raisin tigée de gueules.

b) Une grappe de raisin pamprée d'or.

c) Une grappe de raisin de gueules pamprée de sinople.

d) Une grappe de raisin de gueules pamprée et vrillée de sinople.

4. Les Tiercefeuille, Quartefeuille, Quintefeuille

On rencontre souvent ces fleurs même si la plus présente est la quintefeuille, parfois les autres peuvent être vues aussi. Elles sont représentées sans feuilles et percées en rond au centre, on voit ainsi le champ du blason, elles n'ont donc pas de bouton. Le nombre de pétales est en accord avec le nom comme vous pouvez le voir, la tiercefeuille a trois pétales, la quartefeuille, quatre pétales et la quintefeuille, cinq pétales. Ces pétales sont arrondis et finissent en pointes, ils sont caractéristiques de ces fleurs.



La tiercefeuille ne doit pas être confondue avec le trèfle puisque ce dernier a une queue et n'est pas percé en rond en son centre, les pétales étant dans la même orientation que les feuilles du trèfle.



5. La Fleur de lys

Qui n'en a pas entendu parlé? Symbole de la royauté depuis longtemps, elle est plutôt fleur imaginaire que vraiment ressemblante au vraies fleurs de lys. Quand on parlera donc de fleur de lys en héraldique, il serait plus naturel de dire qu'il s'agit de la fleur de lys héraldique dont voici plusieurs représentations différentes




  • Quand la partie basse de la fleur de lys n'apparrait pas, on la dira : au pied nourri ou nourrie. Qui est l'équivalent de coupé qui se dit aussi.
  • Quand la fleur de lys a des boutons entre ses fleurons, on la dira : florencée.
  • Quand la barrette horizontale ou traverse ou encore douille est d'une couleur différente, on la blasonnera. Je n'en ai personnellement jamais vu mais cela est possible.


Par exemple, dans ces cas nous avons :


a) Une fleur de lys au pied nourri d'or.

b) Une fleur de lys florencée d'or.

c) Une fleur de lys d'or à sa traverse de gueules.


6. La Rose

Meuble très répandu aussi parmis les végétaux, la rose est composée de cinq pétales avec des petites pointes autrement appellées barbes et épines entre chacun d'eux et un bouton en son centre. Lors de la description, si la rose est d'une seule couleur on la donnera mais comme les pointes et le bouton sont présents par définition, on ne les blasonnera que s'ils sont d'une autre couleur.




  • Quand le bouton est d'une autre couleur, on la dira : boutonnée.
  • Quand les pointes sont d'une autre couleur, on la dira : pointée.
  • Quand il y a deux rangées de pétales, on dira qu'il s'agit d'une rose double.


Par exemple, dans ces cas nous avons :


a) Une rose de gueules boutonnée d'or.

b) Une rose de gueules pointée de sinople.
Revenir en haut Aller en bas
Isaiis



Nombre de messages : 558
Date d'inscription : 05/09/2016

MessageSujet: Re: Partie 1 heraldique   Dim 17 Sep - 14:20

V - Armes et instruments de guerre

1) Epée

Comme la majorité des meubles, l'épée se représente pointe vers le haut, le pommeau vers le bas. Il n'y a que cette dernière qui sera blasonnée si elle est d'une autre couleur que la lame, voici donc une épée normale, d'argent :



On donnera donc d'abord la couleur de la lame si elle est d'une autre couleur que la garde, on la dira : Garnie.


  • Si la pointe de l'épée est en bas, on dira de l'épée qu'elle est : la pointe en bas .
  • Si la pointe de l'épée est dirigée vers la dextre, on dira de l'épée qu'elle est : en fasce, la pointe vers la dextre.
  • Si la pointe de l'épée est dirigée vers la senestre, on dira de l'épée qu'elle est : en fasce, la pointe vers la senestre.



Par exemple, dans ces cas nous avons :

a) Une épée d'argent garnie d'or.

b) Une épée d'or la pointe en bas.

b) Une épée d'argent garnie d'or, en fasce, la pointe vers la senestre.

2) La Flèche

Comme l'épée, la flèche est représentée en pal, la pointe vers le chef. Quand on donne la couleur de la flèche, si elle est composée de plusieurs, la couleur générale sera la plus présente, si les différentes parties sont de couleurs différentes, la couleur générale sera celle du bois, puis les autres seront citées. La flèche est représentée avec deux rangées de plumes, une de chaque côté du bois. La voici :





  • Si la pointe est d'une autre couleur, on dira de la flèche qu'elle est : armée ou ferrée.
  • Si le bois n'est pas de la même couleur, on dira de la flèche qu'elle est : futée (aussi usité pour les arbres).
  • Si les plumes ne sont pas de la même couleur, on dira de la flèche qu'elle est : empennée.
  • Si la pointe est en bas, on dira de la flèche qu'elle est : la pointe en bas ou tombante.



Par exemple, dans ces cas nous avons :

a) Une flèche d'argent empennée d'or.

b) Une flèche d'argent ferrée de gueules, tombante.

c) Une flèche d'argent ferrée de gueules, empennée d'or, tombante.




    Décrivez moi celle ci :



2) La Molette d'Eperon

Elle est plus souvent appelée juste molette comme il n'y en a qu'une seule sorte et est représentée comme une étoile à six pointes (raies) mais est percée en rond en son centre, c'est là où se marque la différence entre les deux :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partie 1 heraldique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partie 1 heraldique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une partie de mes petit guppys
» Partie de pêche...
» paillette est partie
» Partie de Peche
» Grosseur partie génitale -> kyste pg3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine du bon repos :: Héraldique-
Sauter vers: